Le monde spirituel
Page 12 sur 94

Le Seigneur est l'Être éternel suprême parmi tous les autres êtres éternels distincts que nous sommes et comme l'unique Seigneur Souverain veillant sur d'innombrables êtres vivants. C'est donc le Seigneur Suprême et Tout-puissant qui soutient toutes les âmes distinctes, tant celles conditionnées par la matière que celles existant à l'état libéré, à travers les diverses émanations de Sa Personne et Ses trois principales énergies: les énergies interne, externe et marginale. Les êtres distincts représentent Son énergie marginale, et certains d'entre eux, plus proches du Seigneur, se voient confiés une part active dans la création. Ainsi en est-il de Brahma, de Marici et d'autres à qui le Seigneur inspire le rôle qu'ils ont à jouer. Quant à l'énergie externe, maya, elle porte en son sein les jivas, les âmes conditionnées, alors que les êtres libérés, qui appartiennent eux aussi à l'énergie marginale, vivent libres de tout conditionnement dans le royaume spirituel où le Seigneur, à travers Ses diverses émanations plénières, partage avec eux des échanges purement spirituels. Ainsi, l'unique Seigneur Absolu Se multiplie-t-Il en de nombreuses entités distinctes en sorte que toute diversité habite en Lui et qu'il est présent au sein de toute multiplicité bien qu'il Se distingue d'elles toutes simultanément. Telle est l'inconcevable puissance surnaturelle du Seigneur, celle qui fait que tout soit à la fois inconcevablement différent et non différent de Sa propre Personne.

Que le Seigneur crée un seul univers, et voilà un acte qui relève du merveilleux, de l'inconcevable. De tels univers existent en nombre infini et tous ensembles constituent ce qu'on appelle la création matérielle. Mais celle-ci ne représente à son tour qu'une fraction de l'entière création. En effet, l'univers matériel ne représente qu'une partie seulement, soit le "quart" de la totalité des énergies du Seigneur. Le monde spirituel que la Bhagavad-gita définit par les termes mad-dhama et sanatana-dhama, le monde éternel, constitue les trois autres "quarts" de la réalité unique. Le verset précédent indiquait que le Seigneur crée et résorbe ensuite Sa création; mais cela ne s'applique qu'à l'univers matériel car l'autre partie de la création, la plus vaste, soit le monde spirituel dit Vaikuntha, n'est jamais créée ou anéantie, sans quoi elle ne saurait être qualifiée d'éternelle. Le Seigneur habite ce dhama, et Ses Noms, Attributs, Divertissements, Entourage et Personnalité, tous éternels, sont autant de manifestations de Ses diverses énergies et émanations. On dit de Lui qu'Il est anadi, qu'Il n'a pas été créé, mais qu'Il est adi, l'origine de toute chose.

Tout comme les rayons du soleil se diffusent à partir du globe solaire, le brahmajyoti émane de Goloka Vrndavana, la planète la plus élevée du monde spirituel. Illimité et bien au-delà de l'univers matériel, le monde spirituel est constellé de planètes spirituelles nommées Vaikunthas. Les matérialistes connaissent bien mal leur propre univers, que dire alors du royaume absolu. Aussi les esprits profanes restent-ils toujours fort éloignés du Seigneur. Et même si un jour ils arrivent à fabriquer un engin dont la vitesse égalerait celle du vent ou de la pensée, ils ne pourront pas même espérer atteindre les planètes du monde spirituel. Pour eux, le Seigneur et Sa demeure sublime resteront à jamais un mythe ou un mystère problématique, mais par contre, le Seigneur sera toujours disposé à accorder Sa compagnie à Ses dévots.

Le Seigneur déploie dans le monde spirituel une incommensurable splendeur. Il habite chacune des innombrables planètes Vaikunthas de par Ses émanations plénières et S'entoure de Ses dévots libérés. Quant aux impersonnalistes qui aspirent à se fondre dans Son existence, il leur sera accordé de faire partie du brahmajyoti telles des étincelles spirituelles. Ils ne sont nullement qualifiés pour vivre en compagnie du Seigneur, fût-ce sur les planètes Vaikunthas ou sur Goloka Vrndavana, l'astre suprême.

L'univers matériel, où le Seigneur Suprême permet aux âmes conditionnées d'agir sous Sa tutelle, est successivement créé puis anéanti dans un cycle sans fin. La création matérielle s'apparente à la formation d'un nuage dans l'immensité du ciel, et le monde spirituel représente le véritable ciel, qu'envahit éternellement la radiance du brahmajyoti; quelque part dans cet espace illimité se forme le nuage de la création matérielle, l’univers matériel, où sont placées les âmes conditionnées cherchant à imposer leur volonté contre celle du Seigneur, afin qu'elles donnent libre cours à leurs aspirations sous la tutelle de l'énergie externe du Seigneur.

Facebook

VISITEURS

4136045

Visiteurs en Ligne

4136045





Visiteurs par pays