Apprenons à connaître l’Éternel
Page 61 sur 188

au sérieux ce Krishna, il leur faut en être châtiés ! Que le nuage samvartaka inonde leurs terres. Qu'ils soient détruits, eux et leurs vaches, jusqu'au dernier »

On voit ici que dans les villages, ou de façon générale en dehors des villes, les habitants dépendent des vaches pour leur prospérité. Lorsque ces dernières sont abattues, c'est toute la population qui perd sa richesse et son bonheur. Quand le roi Indra donna l'ordre au nuage samvartaka et à ses acolytes de se rendre au-dessus de Vrindavana, tous reculèrent devant cette tâche. Mais Indra leur rendit courage :

« Allez devant, et je vous suivrai, sur mon éléphant, accompagné de violents orages. Toute ma puissance, je l'appliquerai à châtier les habitants de Vrindavana » !

Forts de l'ordre du roi Indra, les terribles nuages apparurent au-dessus de Vrindavana et commencèrent, avec toute leur force et tout leur pouvoir, d'y déverser des pluies ininterrompues. L'éclair et le tonnerre se succédèrent sans fin, le vent soufflait avec violence, et sans répit tombaient les flèches acérées de la pluie. Déversant ainsi leurs eaux, sans cesse, par trombes larges comme des piliers, les nuages inondèrent bientôt toutes les terres de Vrindavana; bientôt on ne distingua plus les terres hautes des terres basses. La situation devint critique, pour les animaux surtout. Comme les pluies s'accompagnaient de vents violents, toutes les créatures de Vrindavana, raidies par le froid, commencèrent à trembler. Ne voyant aucun autre espoir de salut, tous se serrèrent autour de Govinda (L’un des Divins Noms de Dieu) pour prendre refuge auprès de Lui. Les vaches surtout, transies par les pluies torrentielles, inclinèrent la tête, et, protégeant sous leur corps leurs malheureux veaux, s'avancèrent vers le Seigneur Suprême pour prendre refuge à ses pieds pareils-au-lotus (Formule de respect). Alors tous les habitants de Vrindavana adressèrent à Sri Krishna cette prière :

« Cher Krishna, Tu es tout-puissant et plein d'affection pour tes dévots. Protège-nous à présent, nous qui avons tant souffert des persécutions d'Indra courroucé ».

Krishna, entendant leur prière, comprit qu'Indra, privé de l'honneur du sacrifice, accablait Vrindavana sous la pluie, la chute en grêle de gros blocs de glace et les vents violents, toutes intempéries parfaitement hors de saison. Oui, c'était bien une exhibition effreinée d'Indra en colère. Krishna conclut donc :

« Cet être céleste qui se tient pour suprême a manifesté son grand pouvoir, mais ma réplique sera à la hauteur de ma position; Je lui enseignerai qu'il ne dicte point sa loi à l'univers. Je suis le Seigneur de tout ce qui est, et J'amenderai l'orgueil injustifié qu'il tire de sa puissance. Les êtres célestes sont mes dévots; aussi ne peuvent-ils oublier ma suprématie, mais, pour quelque raison, Indra s'est enorgueilli de son pouvoir matériel et le voilà comme fou. J'agirai de telle façon qu'il sera vite soulagé de son vain orgueil. Je couvrirai de ma protection mes purs dévots de Vrindavana, qui maintenant dépendent tout entiers de ma miséricorde. Par mes pouvoirs surnaturels, Je les sauverai ».

Facebook

VISITEURS

4021415

Visiteurs en Ligne

4021415





Visiteurs par pays