La science spirituelle pure
Page 22 sur 692

spirituel particulier qui lui permettra de goûter la compagnie du Seigneur selon l'une ou l'autre des perfections qu'elle aura atteinte ; celle qui donne de posséder les mêmes traits corporels que le Seigneur; celle qui donne de vivre sur la même planète que le Seigneur; celle qui donne de jouir des mêmes opulences que le Seigneur et celle qui donne de vivre en la compagnie du Seigneur.

La bienveillance du Seigneur est telle que même si un être vertueux ne parvient pas à un stade de dévotion pure et libre de toute souillure matérielle, il lui sera accordé de l'atteindre dans sa vie suivante. En renaissant au sein d'une famille aisée ou parmi des dévots du Seigneur, le spiritualiste vertueux n'aura pas à s'engager dans la dure lutte pour l'existence matérielle, et pourra ainsi achever sa purification. Lorsqu'il quittera enfin son corps, il retournera aussitôt dans le royaume de Dieu, sa demeure originelle. Lorsqu'il atteint le niveau spirituel, il y demeure alors éternellement.

Il est impossible d'agir sur la durée de la vie, car les lois selon lesquelles chacun se voit attribuer un corps particulier échappent à tout contrôle. Vous avez revêtu un certain corps, et vous devrez l'habiter pendant un certain laps de temps. La durée de la vie nous est originellement échue par notre karma, en fonction des conséquences de nos actes passés. Dieu étant la vie, lui seul la donne, en précise la durée, ou la prolonge, personne d’autre.

Karma et réincarnation

Sous l’influence des trois attributs de la nature matérielle L’âme incarnée égarée par le faux ego croit être l’auteur de ses actes, alors qu’ils sont accomplis par la nature. En s’adonnant à leur passion et passe-temps favoris, les surfeurs pensent exercer leur pleine liberté d’action et cela, pensent-ils, d’une des meilleurs façons qui soit, mais ce qu’ils ignorent est que tous les êtres vivants dans ce monde matériel sont soumis aux lois strictes de la nature matérielle (imposées par les trois gunas), et qu’ainsi en utilisant leur forme humaine de façon inappropriée ( comme un poisson) ils seront forcés au moment de la mort, par l’ordre de cette même nature et du Maître de la nature, Krishna, de revêtir un corps de poisson.

Le matérialiste reste persuadé, sous l'influence du faux ego, qu'il est la cause de tout ce qu'il accomplit. Ignorant que le mécanisme du corps est un produit de la nature matérielle, laquelle agit sous la direction du Seigneur Suprême, il ignore aussi qu'en dernier lieu, il est sous la domination de Krishna. Être persuadé qu'il agit de son propre chef et en toute indépendance, c'est le signe de son ignorance. Il ne sait pas que son corps grossier de même que son corps subtil (éthéré) furent créés par la nature matérielle, sous la direction du Seigneur Suprême, et que, pour cette raison, toute activité physique et mentale doit être mise à Son service, dans la conscience de Krsna. Il oublie l'autre Nom de Krsna: Hrishikesa, le maître des sens; pendant trop longtemps, il a fait un mauvais usage de ses sens en cherchant sans cesse de nouveaux plaisirs; le voici maintenant égaré par son faux ego, oublieux, à cause de

Facebook

VISITEURS

1672813

VISITEURS EN LIGNE

1672813





Visiteurs par pays