Paroles de sagesse, la sagesse de Dieu
Page 223 sur 527

L'Eternel Suprême peut agir à sa guise, mais l'être saint doit toujours s'accorder avec les désirs de Dieu, en unité avec Lui. Qui unit ses propres intérêts à ceux de Dieu et agit comme le Seigneur le désire, connaît son véritable intérêt, car les êtres qui s'engagent dans le service d'amour sublime du Seigneur, sans aucun motif personnel et sans réserve, sont sans nul doute placés dans une condition favorable.

Dieu confirme Lui-même que pour l'âme incarnée et conditionnée, la plus haute perfection réside dans l'abandon à sa Divine Personne. Tout autre devoir, toute autre responsabilité doivent être rejetés. Cet abandon total à Dieu, la Personne Suprême, constitue la voie la plus heureuse pour l'âme conditionnée, car le Seigneur Souverain est l'objet suprême d'amour. C'est vers Dieu que tous les êtres portent finalement leur amour, mais chacun ne le réalise qu'en proportion de son savoir. Si l'on en vient à comprendre que notre véritable identité est celle d'une âme spirituelle, et que cette âme spirituelle n'est rien d'autre qu'un fragment du Seigneur Suprême, on comprendra alors que le Seigneur Suprême représente le but ultime de notre amour. Voilà pourquoi nous devons nous abandonner à Lui. Notre existence, nos possessions, notre foyer, notre épouse, notre mari, nos enfants, notre maison, notre patrie, notre société, tout ce qui nous est cher, émane du Seigneur Suprême. Alors aimons-le.


Logos 248

Aller au tableau des logos


L'Eternel Suprême dit : « Ainsi, par la maîtrise du corps, par celle du mental et de l'acte, l'âme réalisée soustrait à l'existence matérielle, atteint Ma demeure [le Royaume spirituel] ».

Ce sujet exprime de façon claire le but ultime de l'existence. But qui n'est d'ailleurs pas de chercher à rendre meilleures les conditions de vie matérielle. On ne pratique pas l'union avec Dieu pour vivre avec plus de confort, pour obtenir la santé ou quelque autre bienfait de ce rang, mais pour mettre un terme à l'existence matérielle. Mettre un terme à l'existence matérielle ne veut pas dire se fondre dans un « vide » quelconque, par ailleurs mythique, puisque aucun vide n'existe dans la création de Dieu. Non, mettre un terme à l'existence matérielle, c'est s'ouvrir la porte du monde spirituel, de la demeure du Seigneur, lieu où la lumière ne vient ni du soleil, ni de la lune, ni de l'énergie électrique, mais où chaque planète, comme notre soleil, répand sa propre lumière. En un sens, le royaume de Dieu est partout. Cependant, le monde spirituel, dont il est question ici, en constitue la partie supérieure.

L'âme réalisée, parfaitement consciente de la nature de Dieu, connaît la vraie paix et atteint finalement la planète du Seigneur. Le Seigneur réside perpétuellement dans son royaume, mais se manifeste aussi, à travers ses énergies spirituelles supérieures, en chaque être (sous la forme de l'Esprit Saint ou de l'Âme Suprême), de même que sous la forme de l'Être Spirituel Suprême Omniprésent. Personne ne peut entrer dans

Facebook

Visiteurs

1678672

Visiteurs en Ligne

1678672





Visiteurs par pays