Paroles de sagesse, la sagesse de Dieu
Page 219 sur 527

Seigneur avec amour et dévotion, pour ainsi transformer la concupiscence en amour de Dieu : telle est la perfection de la vie humaine.


Logos 241

Aller au tableau des logos


L'Eternel Suprême dit : « la conscience pure de l'être est voilée par son ennemi éternel, la concupiscence, insatiable et brillante comme le feu. C'est dans les sens, le mental et l'intelligence que se loge cette concupiscence qui égare l'être en étouffant son véritable savoir ».

Il est écrit dans la science de Dieu que la concupiscence ne peut jamais être assouvie par la recherche de nouveaux plaisirs matériels, tout comme il est impossible d'éteindre un incendie en l'arrosant constamment d'essence. Le centre de toutes les activités matérielles est la vie sexuelle ; c'est pourquoi le monde matériel est appelé « les chaînes de la vie sexuelle ». Les criminels, dans la société, sont jetés en prison et gardés derrière les barreaux ; de même, ceux qui enfreignent les lois du Seigneur subissent les chaînes de la vie sexuelle. Le progrès des civilisations matérialistes est fondé sur le plaisir des sens ; il implique, pour l'être, un prolongement de l'existence matérielle. La concupiscence symbolise donc l'ignorance qui garde l'être prisonnier du monde matériel. En procurant des plaisirs à ses sens, on peut éprouver une certaine forme de satisfaction, mais ce faux sentiment de bonheur est en fin de compte l'ennemi ultime de celui qui en fait l'expérience.

L'ennemi occupe divers points stratégiques du corps de l'âme conditionnée, et Dieu nous les indique pour que celui qui veut vaincre l'ennemi sache où le trouver. Le mental est le centre d'activité des sens où reposent toutes les idées de jouissance matérielle ; lui et les sens deviennent donc les premiers sièges de la concupiscence. L'intelligence, quant à elle, devient la métropole de ces tendances de convoitise. Et comme elle voisine l'âme, une fois rongée par la concupiscence, elle l'incitera à développer un faux ego et à s'identifier à la matière, donc au mental et aux sens. L'âme, progressivement accoutumée à jouir de ses sens matériels, en vient à croire que le vrai bonheur est là.


Logos 242

Aller au tableau des logos


L'Eternel Suprême dit : « De même que la fumée masque le feu, de même que la poussière recouvre le miroir et que la matrice enveloppe l'embryon, divers degrés de concupiscence recouvrent l'être ».

Trois degrés d'obscurcissement peuvent voiler la conscience pure de l'être, et cet obscurcissement n'est autre que la concupiscence sous ses diverses formes. Si l'on

Facebook

Visiteurs

1678789

Visiteurs en Ligne

1678789





Visiteurs par pays