Ne tuez pas, et ne mangez pas la chair des animaux
Page 7 sur 64

détruire les végétaux, et de ne pas manger de viande, de poisson et d’œuf. Alors écoutons Dieu, et faisons ce qu’Il dit.

Concernant le végétarisme spirituel, les saintes écritures originelles enseignent.

Les saintes écritures originelles contiennent de nombreuses références condamnant la consommation de chair animale et encourageant la compassion envers les animaux.

« Le livre de la loi pour l’humanité » précise : « On ne peut se procurer de viande sans blesser un être vivant (un animal terrestre ou aquatique), ce qui nous empêchera d’accéder à la félicité céleste. Evitons donc de manger de la viande ».

Un autre passage de ce même livre nous met en garde : « Après avoir mûrement considéré l’origine révoltante de la viande et la cruauté de la captivité et de la mise à mort des êtres vivants, abstenons-nous entièrement de toute consommation de chair ».

Le grand maître spirituel Srila Prabhupada dit un jour : « Puisque personne n’est en mesure de créer un être vivant, personne n’a donc le droit de tuer. Les lois humaines qui font une distinction entre tuer un être humain et tuer un animal sont imparfaites. Selon les lois de Dieu, la mise à mort d’un animal mérite un châtiment au même titre que celle d’un humain. Ceux qui établissent une distinction entre les deux fabriquent de toutes pièces leurs propres lois. » Un des dix commandements ordonne même « Tu ne tueras point ». Voilà une loi parfaite que les êtres humains ont défigurée par leur discrimination et leurs spéculations.

Les hommes disent « Je ne tuerai pas d’être humains, mais je tuerai des animaux ». Ainsi les gens se fourvoient-ils et sont-ils cause de souffrances pour eux-mêmes et pour autrui.

La méthode Kasher.

Dans la méthode Kasher, il est stipulé que « le sacrifice animal ne peut être effectué que sous certaines conditions ». « Seulement, vous ne mangerez pas de chair avec sa vie, avec son sang ». (Genèse 9. 4)

Voilà pourquoi les Juifs tentent de vider tout le sang hors du corps de l’animal avant de consommer sa chair. La viande ainsi préparée est appelée kasher. Mais cette méthode est défectueuse, car même si le sang est extrait des artères, il en reste quand même dans les plus petits vaisseaux sanguins. Il est donc impossible de

Facebook

VISITEURS

1669491

VISITEURS EN LIGNE

1669491





Visiteurs par pays