Ne tuez pas, et ne mangez pas la chair des animaux
Page 31 sur 64

L’Eternel Suprême dit :

Comme la pluie et la neige descendent des cieux et n’y retournent pas sans avoir arrosé, fécondé la terre, et fait germer les plantes, sans avoir donné de la semence au semeur et du pain à celui qui mange, ainsi en est-il de Ma parole, qui sort de Ma bouche. Elle ne retourne point à Moi sans effet, sans avoir exécuté Ma volonté et accomplit Mes desseins. (Esaïe 55:10‑11)

Je punirai le monde pour sa malice, et les méchants pour leurs iniquités. Je ferai cesser l’orgueil des hautains, et j’abattrai l’arrogance des tyrans. (Esaïe : 13.11)

Je parle par Mes serviteurs, et J’accomplis leurs promesses et leurs menaces, parce que l’avenir est entre Mes mains. (Esaïe : 44.26)

Que toute la terre craigne l’Eternel. Que Tous les habitants du monde tremblent devant Lui, car Il dit, et cela arrive, Il ordonne, et elle existe. (Psaumes 33:8‑9)

Avertissement de Josué : Voici que je vais bientôt quitter ce monde. Maintenant reconnaissez-le de tout votre cœur et de toute votre âme, qu’aucune de toutes les promesses prononcées par l’Eternel, votre Dieu, n’est restée sans effet ; elles se sont toutes entièrement réalisées.

Eh bien ! de même que toutes les promesses que l’Eternel, votre Dieu, vous avait dites se sont réalisées, de même l’Eternel accomplira toutes les menaces, jusqu’à ce qu’Il vous ait détruit sur cette terre. (Josué 23:14‑15)

Qui tue un être humain ou un animal sera tué à son tour.

Ceux dont le métier consiste à mettre à mort des milliers d’animaux, comme les sacrificateurs d’abattoirs, afin que d’autres puissent en acheter la chair pour la manger, doivent s’attendre à subir le même sort que ces animaux, vie après vie. Il en sera de même pour tous les chasseurs et toutes personnes qui tuent un animal, quelle qu’en soit la raison. En réalité, il n’y a aucune justification à ôter la vie à un être vivant.

De nombreux scélérats violent leurs propres principes religieux. Les saintes écritures judéo-chrétiennes disent clairement : « Tu ne tueras pas ». Cependant, même les chefs religieux, sous divers prétextes, se livrent à l’abattage des animaux, tout en se faisant passer pour des êtres saints. Une telle farce, une telle hypocrisie au sein de la société engendre d’innombrables fléaux, d’où les grandes guerres qui éclatent périodiquement. Des masses de tels individus s’affrontent et s’entretuent alors sur le champ de bataille.

Facebook

VISITEURS

1669458

VISITEURS EN LIGNE

1669458





Visiteurs par pays