Ne tuez pas, et ne mangez pas la chair des animaux
Page 30 sur 64

Enfin, la compassion c’est de demander à tous les sujets du roi ou à tous les citoyens du chef de l’état de diffuser une atmosphère spirituelle au sein de la société, sur le plan individuel aussi bien que collectif. Il est également vital d’encourager la propagation des principes de la conscience de Dieu et de la sagesse de Krishna, Dieu, la Personne Suprême, qui préconisent de n’agir que pour la satisfaction du Seigneur Suprême, d’écouter assidument le récit des divertissements de la Personne Souveraine auprès des sages érudits qualifiés ou d’âmes réalisées, de fredonner le chant collectif des gloires de Dieu au sein du foyer ou au sein des lieux de culte, de servir de diverses manières les purs dévots de Krishna, qui se consacrent à la prédication du récit des divertissements de Dieu, la Personne Suprême, et d’établir sa résidence en un lieu où l’atmosphère est saturée de conscience divine.

Si tous les rois, les chefs d’état et les chefs de gouvernement du monde, qui ont pour devoir de veiller à la protection de tous leurs citoyens, les êtres humains, les animaux et les végétaux, ne décident pas maintenant de fermer les abattoirs, les pêcheries, les boucheries, les poissonneries, les élevages d’animaux divers et de poissons, qui doivent par la suite être tués et commercialisés pour le seul plaisir des sens des humains carnivores, ainsi que tous les commerces aux activités néfastes où l’on trouve et vend de l’alcool, du tabac, du café, du thé, et de la drogue,

Si tous les êtres humains sans exception du monde entier ne retrouvent pas la raison, ne changent pas de mode de pensée, de parole, d’action et parmi eux, ceux qui se livrent à l’avortement, à l’irréligion, au matérialisme, à l’athéisme, au racisme, l’esprit embrumé par la haine, la colère permanente, l’orgueil, l’avarice, l’égoïsme, l’envie démesurée, la duplicité, la malhonnêteté, l’incivilité, la fourberie, la tromperie, l’infortune, la discorde, en somme la méchanceté sous toutes ses formes,

Si tous les gouvernements et tous les êtres humains du monde entier ne décident pas maintenant d’obéir à Dieu et d’appliquer ses lois et commandements divins, et de ne faire de mal à aucun être vivant où qu’il soit dans le monde, tous les êtres humains quels qu’ils soient, tous les animaux terrestres, rampants, volants, aquatiques, et tous les végétaux dans leur diversité, car tous ont le droit de vivre,

alors une autre pandémie surviendra dans le futur, plus dramatique encore, qui fera encore plus de ravage en stoppant l’économie matérialiste et la tuerie des animaux innocents. Cette fois elle contraindra toute l’humanité à changer d’orientation, à suivre et à appliquer les conseils et directives de Krishna, Dieu, la Personne Suprême.

Lorsque la nation est régie par les principes mentionnés ci-dessus, la conscience de Dieu se répand alors naturellement partout, pour le bien de tous les êtres vivants, humains, animaux et végétaux.

Facebook

VISITEURS

4021300

Visiteurs en Ligne

4021300





Visiteurs par pays