Ne tuez pas, et ne mangez pas la chair des animaux
Page 35 sur 64

Les êtres vivants revêtent différentes formes corporelles. Toutefois, les incroyants matérialistes considèrent que seuls les êtres humains sont dignes de leur compassion, et encore uniquement ceux qui ont la même couleur de peau qu’eux, alors que Krishna, dieu, la Personne Suprême Lui-même déclare être le Père Suprême de tous les êtres quels qu’ils soient. En conséquence, l’être saint veille à ne pas détruire de façon précoce, sans nécessité, voire même par inadvertance, la moindre forme de vie.

En vérité, chaque être doit passer un certain temps emprisonné dans un corps matériel particulier, et il lui faut parvenir au terme de ce temps avant d’évoluer vers une autre forme de corps. Le fait de tuer un animal ou tout autre être vivant met un obstacle sur sa route en l’empêchant de mener à terme sa période d’incarcération dans un corps donné.

Il en résulte qu’il ne faut tuer aucun être vivant pour son propre plaisir, sous peine d’être responsable d’une activité pécheresse, et d’être ainsi sévèrement sanctionné par la justice divine.

Ceux qui désirent atteindre la perfection totale de l’existence doivent prêter une oreille soumise aux propos qui se rapportent aux divertissements et aux attributs spirituels et absolus du Seigneur Suprême, qui agit toujours de manière merveilleuse.

L’écoute systématique des divertissements, attributs et Noms sublimes du Seigneur Krishna conduit à la vie éternelle. L’écoute systématique implique une connaissance de plus en plus profonde de sa Personne Divine, qui entraîne à son tour une évolution vers la vie éternelle. La glorification des actes sublimes du Seigneur Krishna est justement le remède spirituel prescrit pour neutraliser les maux que sont la naissance, la maladie, la vieillesse et la mort, qui échoient à tous les êtres conditionnés par la matière. L’accès à un tel niveau de perfection s’identifie au but de la vie humaine, et à l’obtention de la félicité spirituelle.

En vérité, la forme humaine accordée à l’âme qui s’y est incarnée n’est pas faite pour le plaisir des sens, mais pour atteindre la réalisation spirituelle. La véritable nature de l’être humain est purement spirituelle, et l’élévation spirituelle est pour lui un besoin vital. La forme humaine est faite pour réaliser ces vérités essentielles, et pour agir en conséquence. Le véritable progrès c’est celui qui permet de rétablir la relation qui nous unissait jadis à Dieu.

La réalisation spirituelle parfaite est l’état de conscience pure où l’on se reconnaît comme étant l’éternel serviteur ou l’éternelle servante du Seigneur Suprême, Krishna. C’est dans ce service d’amour absolu pour le Seigneur que nous retrouvons notre position originelle.

Facebook

VISITEURS

1669550

VISITEURS EN LIGNE

1669550





Visiteurs par pays