Prophéties
Page 5 sur 42

La désobéissance à Dieu, le rejet dte ses lois, de sa parole et de son enseignement sont à l’origine de la détérioration et de la dégénérescence de la civilisation humaine.

L’âge de kali commence avec le meurtre des animaux terrestres et aquatiques dans les abattoirs, les bassins piscicoles, aquacoles, en pleine mer et ailleurs, et avec la consommation de viande, de poisson et d’œuf. Voilà pourquoi, si nous voulons éviter l’influence de cet âge de kali, de cet âge sombre, nous devons nous débarrasser de ces mauvaises habitudes.

L’âge de kali ou l’âge des ténèbres a quatre poisons.

Le premier, c’est la consommation de viande, de poisson et d’œufs, représentée par les sacrificateurs d’abattoir, les bouchers et les poissonniers, qui sont les amis de kali. Le deuxième, c’est le producteur de boissons alcoolisées. Le troisième, c’est le joueur ou le propriétaire des maisons de jeux, et le quatrième, c’est le patron des maisons de prostitution.

Il y a 5 000 ans, l’Avatar Vyasadeva, l’auteur et compilateur du « Srimad-Bhagavatam », « Paroles de Sagesse, la sagesse de Dieu », annonçait les revers de l’âge noir où nous vivons actuellement, l’âge de kali, l’ère de discorde et d’hypocrisie. Cette œuvre sublime rapporte de nombreux événements qui devraient se produire dans le futur. Aussi le Srimad-Bhagavatam est-il qualifié d’écriture révélée, et son auteur, un être libéré, qui connaît le passé, le présent et l’avenir. Ce texte contient donc de nombreuses prédictions : l’avènement de Bouddha, celui de Kalki et du Seigneur Chaitanya.

Le 12ème chant du Srimad-Bhagavatam commence donc par une prophétie du grand sage Sukadeva Gosvami, relatives aux rois déchus de la terre, qui naîtront durant l’âge de kali. Cet âge commence vers l’an 3000 avant Jésus Christ, et dure 432 000 ans. Puis le grand sage Sukadeva Gosvami décrit les nombreuses fautes de notre ère.

Toutes les bonnes qualités de l’homme se dégradent peu à peu, et ses vices s’accroissent proportionnellement. Diverses « religions » athées voient le jour, remplaçant la spiritualité védique [des Védas, les saintes écritures originelles]. Les rois ressemblent à des voleurs de grands chemins, les gens se livrent à des professions viles et les classes sociales supérieures disparaissent. L’athéisme, l’insignifiance de toutes choses, la dévotion à l’estomac et aux organes génitaux sont très évidentes en cet âge de kali. Les êtres souillés par son influence n’adorent plus le Seigneur Suprême, Dieu, bien que le chant de ses Saints Noms et son refuge puissent les libérer de tout asservissement et leur permettre d’atteindre la destination suprême.

En résumé, cet âge est tel un océan où règnent en maîtres le vice et le mal sous de multiples formes. Pourtant, il existe bien une solution, le chant du Saint Nom de Krishna : Haré Krishna, haré Krishna, Krishna Krishna, haré haré / haré Rama, haré

Rama, Rama Rama, haré haré, ce merveilleux chant nous guérit de l’infection provoquée par l’âge de kali, l’âge de fer, l’âge noir, l’âge de la décadence.

Facebook

VISITEURS

1669471

VISITEURS EN LIGNE

1669471





Visiteurs par pays