Paroles de Dieu
Page 13 sur 128

Transcendance ne connaît ni création ni destruction, et la vie s’y poursuit pour l’éternité.

En d’autres termes, tout y existe dans l’éternité, la félicité et le savoir parfaits, et comme rien ne se dégrade, on n’y conçoit pas non plus de passé, de présent ou de futur. D’autre part, l’influence du temps y brille par son absence. L’existence matérielle tout entière correspond à une suite de réactions qui s’enchaînent, et c’est ainsi qu’apparaissent les notions de passé, de présent et de futur. Cet enchaînement de causes et d’effets n’existe pas dans le monde spirituel, ni le cycle des six phases matérielles, naissance, croissance, stabilisation, reproduction, détérioration et annihilation. L’énergie du Seigneur s’y trouve manifestée à l’état pur, sans aucune trace d’illusion qui exerce son influence dans l’univers matériel. L’atmosphère spirituelle se caractérise par le fait que tous obéissent au Seigneur. Point de rivalité, tous les êtres qui y vivent reconnaissent le Seigneur Suprême, Krishna, comme le Maître Suprême et le servent fidèlement. Le Seigneur qui subvient aux besoins de tous les êtres vivants est donc le Maître Suprême et tous Lui sont subordonnés.

Le Seigneur Suprême, Krishna, qui donne vie aux sens de tous les êtres par la radiance émanant de son corps totalement spirituel, habite sa demeure transcendantale de Goloka. Mais Il se trouve néanmoins présent dans les moindres recoins de sa création en diffusant son heureuse radiance spirituelle, dont la puissance égale celle de sa propre énergie de félicité.

Par le jeu de ses puissances inconcevables, le Seigneur est donc à la fois personnel et impersonnel, Il est l’Un sans égal et conserve une unité parfaite dans la diversité des manifestations matérielles et spirituelles : rien n’est différent de sa Personne, mais Lui demeure distinct de toutes choses.

L’Eternel Suprême dit : Il est un lieu d’où, une fois qu’on l’atteint, on ne revient pas dans l’univers matériel.

Celui qui connaît l’absolu de Mon avènement et de Mes actes n’aura plus à renaître dans cet univers matériel. En quittant son corps, il entrera dans Mon royaume éternel.

Ce lieu c’est le royaume de Dieu.

Si quelqu’un a une juste compréhension de Dieu, le Roi Suprême, le Roi des rois, le Seigneur des seigneurs, il ne revient pas ici-bas après avoir quitté son enveloppe charnelle. Il ne revient pas dans l’univers matériel, mais retourne auprès de Dieu, dans sa demeure originelle, pour y vivre éternellement dans la connaissance parfaite et la félicité sublime. Pourquoi donc les gens n’accordent-ils pas d’intérêt à toute cette pure vérité ?

A quoi leur servirait-il de renaître dans l’univers matériel, tantôt en tant qu’être humain, tantôt en tant qu’être céleste, et parfois encore en tant qu’animal ?

 

Facebook

Visiteurs

2064630

Visiteurs en Ligne

2064630





Visiteurs par pays