Dieu, révélation de l'initié de la voie 13
Page 4 sur 93

Depuis la nuit des temps, dès que l’homme a pris connaissance de ses limites à résoudre des
problèmes spécifiques, ou à apporter des solutions à des situations données, il n’a cessé de se
poser un certain nombre de questions existentielles. Face au vide émergeant de son esprit, il a
essayé parfois maladroitement d’y apporter des réponses du genre :
Sommes-nous les seuls êtres pensant et intelligent sur terre et dans l’univers ?
Y-a-t-il eu un début, si oui comment l’expliquer. Et s’il y avait un créateur ?
Très vite cette donnée majeure a germé dans son esprit, allant jusqu’à l’obséder et à devenir
une évidence. Comment pourrait-il en être autrement. Nous venons bien de quelque part, se
demandât-il, car comment justifier l’existence de notre planète et de tout ce qui s’y trouve, les
diverses plantes, les rivières, les montagnes, les animaux et à fortiori les hommes.
Et le ciel ajouta-il, il a bien fallu que quelqu’un crée toutes ces galaxies avec leurs cortèges
d’astres, le soleil, la lune… ?
Après s’être torturé l’esprit à réfléchir, passant toutes les hypothèses en revue, il a dû se
rendre à l’évidence, il ne pouvait imaginer qu’il en soit autrement. Je ne peux me résoudre à
penser dit-il, que tout cela soit le fait du hasard. Comment croire à une lente mutation
naturelle, sans source originelle d’ordre divin.
Oui, un Dieu existe bel et bien, mais où est-il et où habite-il ?
Peut-être l’avons nous déjà rencontré sans le savoir, se demandât-il.
En nous déplaçant un peu partout sur la planète terre, nous pouvons constater que les
hommes, à travers les âges et les continents, lui ont donné une forme et un nom différent,
utilisant pour cela des matériaux divers. Nous assistons à la naissance des idoles, ces faux
dieu qui fleurirent dans l’antiquité et jusqu’à une période pas si lointaine. Ces divinités créées
par l’homme, visaient tout simplement à combler un vide, et à répondre à une absence
évidente pour lui.
En fait la démarche des êtres humains de cette époque fait suite à une logique intellectuelle,
visant à combler un espace concernant leurs existences, leur présence sur terre, leurs rapports
avec le divin, voir leurs véritables raisons d’être. Ils éprouvaient dès lors le besoin impérieux
dans certaines circonstances, d’obtenir le secours de ces divinités, non seulement pour leur
bien être personnel, mais aussi pour asservir leurs concitoyens en mettant en avant les
préceptes de ce dieu créé de toutes pièces, en lui octroyant des pouvoirs imaginaires. Nous
voyons alors apparaître de prétendu prêtre, personnage censé être en relation, en contact avec
cet hypothétique Dieu. Afin d’être écouté, respecté, ces derniers ont mis en place toute une
panoplie de directives, d’interdits, de rites, visant le peuple à adhérer, puis à croire aux
pouvoirs surnaturels de la divinité, mais également à ceux que le Dieu lui a octroyé.
Nous avons pu ainsi assister à des sacrifices humains visant à apaiser la soi-disant colère des
Dieux, mais aussi dans le but d’obtenir d’eux de nombreux bienfaits. L’intervention de ces
divinités est toutefois multiple. Nous constatons que les peuples d’Afrique, du pacifique,
d’Amérique, faisaient souvent appel à elles dans tous les domaines de la vie, notamment pour
faire tomber la pluie, la fertilité, la fécondité, la guérison des maladies, l’asservissement d’un
clan, etc…
Ces différentes divinités étaient elles-mêmes fréquemment placées sous l’autorité d’un Dieu
suprême. Nous revoilà au point de départ. Même si cette donnée à parfois été admise, de
nombreux peuples se sont contentés de diviniser des êtres aux pouvoirs surnaturelles, sans
pouvoir mettre en évidence l’existence d’un être suprême. Cette idée a par ailleurs été ignorée
pendant des siècles.
Pénétrons un instant l’esprit des hommes de cette époque, et recherchons les différentes
raisons qui les ont amenés à fabriquer des idoles, puis à les diviniser.
Nous constatons dans un premier temps, qu’ils se trouvaient dans un état de dénuement
intellectuel extrême, et de ce fait dans l’incapacité majeure de répondre à l’agressivité
constante de certains des leurs, et donc de réguler leur comportement. Puis d’apporter des

Facebook

VISITEURS

1669259

VISITEURS EN LIGNE

1669259





Visiteurs par pays