Paroles de sagesse, la sagesse de Dieu
Page 351 sur 527

Logos 386

Aller au tableau des logos


Les personnes dévouées à la cause du Seigneur Suprême ne vivent que pour le bien, l'épanouissement et le bonheur de tous les êtres humains sans exception. Elles ne poursuivent pas de but personnel, car elles sont au service de Dieu.

L'être humain qui se voue au Seigneur possède toutes les qualités vertueuses. Il n'éprouve aucun attachement pour les richesses matérielles et ne cherche absolument pas à en acquérir. Il veille au parfait bien-être de ceux dont il a la charge, non seulement pour la vie actuelle, mais encore pour la suivante.

Il ne peut jamais admettre que s'ouvrent des abattoirs ainsi que des bassins piscicoles et aquacoles où sont tués de millions d'animaux terrestres et aquatiques. Il n'a rien de commun avec ces dirigeants partiaux et ineptes qui assurent la protection d'un être et permettent qu'un autre soit massacré. Il sait agir de manière à ce que tous les êtres vivants, les êtres humains, les animaux et les végétaux, soient heureux. Aucun intérêt personnel ne l'anime. L'égoïsme peut être convergent ou divergent, c'est-à-dire centré sur soi ou étendu autour de soi, mais en lui, de l'une ou l'autre de ces formes on ne trouve aucune trace. Son seul désir, faire plaisir au Seigneur Suprême, qui est la Vérité Absolue. Dès lors que l'on se met au service du Seigneur, notre intérêt doit s'accorder avec celui de l'Être Suprême.

Or, Dieu souhaite voir tous les êtres Lui obéir et ainsi trouver le bonheur. Pour cette raison, le seul désir d'un père de famille ou d'un guide spirituel doit être de guider tous ceux dont il a la charge sur la voie du retour au royaume de Dieu. Les activités des personnes en ce monde doivent dès lors être coordonnées dans ce but. Telle est la Perfection de l'existence.


Logos 387

Aller au tableau des logos


L'âme spirituelle, du fait qu'elle se soit incarnée dans un corps de matière, humain, animal ou végétal, est conditionnée par la matière et par maya, l'énergie d'illusion du Seigneur. Le conditionnement de l'âme remonte aux temps immémoriaux.

L'âme conditionnée, en raison de son contact prolongé avec la matière et de ses existences successives en ce monde, a développé, par habitude, une tendance instinctive à vouloir dominer l'énergie matérielle. Ainsi, lorsqu'elle obtient une forme humaine, elle n'a aucunement conscience de la responsabilité qui lui échoit. La forme humaine est en effet l'occasion pour elle d'échapper aux griffes de la matière illusoire, et les Paroles et Enseignements de Dieu sont particulièrement destinés à la guider vers le Seigneur Suprême, en sa demeure originelle. Le fait de se réincarner dans un cycle sans fin à travers les différentes espèces vivantes, 8 400 000 au total,

Facebook

Visiteurs

1578290

Visiteurs en Ligne

1578290





Visiteurs par pays