Paroles de sagesse, la sagesse de Dieu
Page 80 sur 527

Il est impératif d'arrêter la consommation de chair animale, l'usage d'intoxicants, les rapports sexuels illicites et les jeux de hasard. Mettre fin à ces actes pécheurs permet de connaître Dieu. Cessons immédiatement de commettre ces péchés et chantons le saint Nom de Dieu ;

Haré Krishna, haré Krishna, Krishna Krishna, haré haré / haré Rama, haré Rama, Rama Rama, haré haré,

afin de nous libérer du cycle des morts et des renaissances successives et ainsi de voir s'effacer tous nos péchés.


Logos 10

Aller au tableau des logos


Le monde spirituel est la demeure réelle des êtres spirituels incarnés que nous sommes tous.

Ce monde spirituel éternel se nomme Vaikuntha et, en sanskrit cela signifie « le monde sans anxiété ». Tout y est effulgent [rayonnant] et rempli de conscience et de félicité. La dimension de Vaikuntha, le monde spirituel, est inconcevable, car en réalité, il est illimité. Le monde matériel lui-même est de dimension inconcevable sachant que ce que nous percevons dans le cosmos n'est qu'une partie de l'univers fermé dans lequel nous nous trouvons et qu'il renferme un nombre inconcevable de galaxies, toutes créées par Dieu sur le même modèle que la notre, « la voie lactée ». Cependant comparé à Vaikuntha, le cosmos matériel n'occupe que le quart de la création totale de Dieu, alors que le monde spirituel occupe les trois autres quarts. Le cosmos matériel qui est le reflet dénaturé du monde spirituel, s'apparente en réalité à un nuage, qui flotte dans le ciel spirituel de toute la création de Dieu.

Le Seigneur dit : « Ma Demeure souveraine est un royaume spirituel et absolu d'où l'on ne revient plus en ce monde de matière. Quiconque atteint la perfection suprême, occupé à Me servir personnellement avec dévotion en cette Demeure éternelle, atteint la plus haute perfection de la vie humaine et n'a plus à revenir en ce monde où règne la souffrance ».

« On le dit non manifesté et impérissable ce Royaume suprême, but ultime ; pour qui l'atteint, point de retour. Ce monde, c'est Ma Demeure Absolue ».

Lorsque l'être vertueux, la grande âme, entre dans le royaume de Dieu, il se sent aussitôt nager dans l'océan de la félicité spirituelle, plongeant puis remontant à la surface de l'océan sublime dans un mouvement ininterrompu. Il est submergé d'un pur sentiment d'amour et de joie sans pareil. Dieu en est la source, et par son énergie de félicité, le distribue à tous. Tel est le véritable bonheur sublime.

Facebook

Visiteurs

1678646

Visiteurs en Ligne

1678646





Visiteurs par pays