Paroles de sagesse, la sagesse de Dieu
Page 83 sur 527

« Tuer » l'âme, c'est rejeter Dieu, continuer à ignorer que nous sommes des âmes ou entités spirituelles, ne pas chercher à parvenir à la réalisation spirituelle, et ne s'intéresser qu'au corps matériel. L'homme se distingue des animaux par de plus lourdes responsabilités. On appelle « âmes vertueuses » ceux qui en prennent conscience et les assument, et « incroyants », ceux qui les négligent ou même les ignorent. Tout être humain se classe dans l'une ou l'autre catégorie.

L'homme intelligent doit toujours se rappeler que la forme humaine ne s'obtient qu'après de nombreuses réincarnations de l'âme, sur plusieurs millions d'années.
Contrairement aux autres formes corporelles, végétales et animales, seule la forme humaine permet d'accéder à la connaissance de Dieu et de développer l'intelligence. L'incroyant est celui qui, malgré de tels atouts, ne profite pas pleinement de la forme humaine pour réaliser son moi spirituel. Il est un « assassin de l'âme », dont le destin est de s'enfoncer dans les plus profondes ténèbres de l'ignorance pour y souffrir interminablement ; tel est le danger contre lequel Dieu nous met en garde. La forme humaine ne nous est pas donnée pour que nous peinions comme l'âne ou le chameau, mais bien pour nous permettre d'atteindre la plus grande perfection de l'être. Si nous ne nous préoccupons pas de réalisation spirituelle, la nature nous forcera d'elle-même à travailler dur, bon gré ou mal gré.

A l'époque où nous vivons, l'homme est contraint de peiner comme une bête de somme ; en fait, la Terre est maintenant devenue un exemple des régions ou les incroyants sont envoyés pour souffrir. Si l'homme ne remplit pas les devoirs que lui confère sa forme humaine, il devra transmigrer sur des planètes dites « d'incroyants », où tous les êtres, sous des formes dégénérées, se débattent dans l'ignorance et les ténèbres et doivent descendre dans les régions infernales. Par contre tous ceux qui, malgré un effort sincère, échouent dans leur tentative de réalisation spirituelle, obtiendront de renaître dans une famille de haute condition.


Logos 15

Aller au tableau des logos


Toutes les espèces vivantes doivent mener un dur combat pour leur survie. Par nature, l'âme est éternelle, mais emprisonnée dans la matière, elle doit inévitablement passer d'un corps à un autre. Cette transmigration ou réincarnation de l'âme est la conséquence de « l'enchaînement à ses propres actions ».

Selon les lois de la nature issues des lois divines, chacun doit travailler pour vivre, mais si nous le faisons sans tenir compte des devoirs inhérents à la forme humaine, nous transgressons ces lois, avec pour effet de nous plonger encore plus profondément dans le cycle des morts et des renaissances. Toutes les espèces vivantes (humaines, animales, végétales) sont soumises à ces morts et à ces naissances répétées, mais l'être spirituel qui obtient une forme humaine peut échapper à la loi du karma. Karma : Loi de la nature selon laquelle toute action

Facebook

Visiteurs

1678698

Visiteurs en Ligne

1678698





Visiteurs par pays