Paroles de sagesse, la sagesse de Dieu
Page 82 sur 527

affection spirituelle pour le Seigneur Suprême, à quelque échelon que ce soit, est sans nul doute transcendantale, mais celle qui est propre à un dévot ou une dévote lui est plus délectable qu'à tout autre.


Logos 13

Aller au tableau des logos


La vie a pour but la réalisation spirituelle et le rétablissement de notre relation oubliée avec Dieu. La forme humaine est spécialement destinée à l'épanouissement de la conscience de Kṛiṣhṇa, Dieu, car cette conscience divine nous permettra de retrouver notre corps éternel de félicité et de connaissance. Le but de la Conscience de Kṛiṣhṇa ou conscience de Dieu est de nous donner un corps de la même nature que celui de Kṛiṣhṇa, Dieu, la Personne Suprême Lui-même.

Connaître sa relation intime avec le Seigneur est le but suprême de la vie humaine. La conscience de Kṛiṣhṇa est l'art de spiritualiser l'activité matérielle, d'augmenter le degré de réalisation spirituelle de celui qui l'accomplit, de connaître l'universalité de Dieu et la relation qui nous unit à Lui.

Notre prochain corps dépend de l'influence des modes d'influence de la nature matérielle ; la vertu, la passion, l'ignorance, qui prédominera en nous au moment de la mort. Ceux qui meurent influencés par l'ignorance obtiendront des corps d'animaux ou d'espèces encore plus basses. Ceux qui meurent sous l'emprise de la passion obtiendront une forme humaine sur une planète semblable à la terre. Et ceux qui meurent sous l'égide de la vertu seront promus aux systèmes planétaires supérieurs, paradisiaques, et acquerront le corps d'un être céleste (être plus évolué que l'homme). Mais tous ces corps sont matériels, et donc temporaires. Seul celui qui a la chance de mourir en pensant à Dieu peut obtenir un corps éternel comme celui de Kṛiṣhṇa. Celui-là ira rejoindre le Seigneur Suprême dans sa demeure éternelle.

Le Seigneur dit : « Outre l'âme, il y a dans le corps un autre occupant qui, Lui, en est le propriétaire suprême. Il sanctionne et supervise toutes les activités du corps mais demeure à un niveau spirituel et absolu. Celui qui comprend que l'Âme Suprême est, dans tous les corps, la compagne constante de l'âme individuelle (nous), et que toutes les deux sont impérissables, celui-là voit la vérité. »


Logos 14

Aller au tableau des logos


Quiconque « tue » l'âme ira sur les planètes dites d'infidèles, où règnent l'ignorance et les ténèbres. Le but de l'existence c'est la réalisation spirituelle et le rétablissement de notre relation oubliée avec Dieu.

Facebook

Visiteurs

1672736

Visiteurs en Ligne

1672736





Visiteurs par pays