Paroles de sagesse, la sagesse de Dieu
Page 598 sur 659

L’âme est indivisible et insoluble. Le feu ne l’atteint pas, elle ne peut être desséchée. Elle est immortelle et éternelle, omniprésente, inaltérable et fixe.

Il est dit de l’âme qu’elle est invisible, inconcevable et immuable. Le sachant cela, tu ne devrais pas te lamenter sur le corps.

Et même si tu crois l’âme sans fin reprise par la naissance et la mort, tu n’as nulle raison de t’affliger.

La mort est certaine pour qui naît, et certaine la naissance pour qui meurt. Puisqu’il faut accomplir ton devoir, tu ne devrais pas t’apitoyer ainsi.

Toutes choses créées sont, à l’origine, non manifestées. Elles se manifestent dans leur état transitoire, et une fois dissoutes, se retrouvent non manifestées. A quoi bon s’en attrister ?

Certains voient l’âme, et c’est pour eux une étonnante merveille. Ainsi également d’autres en parlent-ils et d’autres encore en entendent-ils parler. Il en est cependant qui, même après en avoir entendu parler, ne peuvent la concevoir.

Celui qui siège dans le corps est éternel, il ne peut être tué. Tu n’as donc à pleurer personne.

L’âme spirituelle est auto-lumineuse. Elle ressemble à une bille lumineuse.

L’âme spirituelle est inépuisable, transcendantale, pure, lumineuse, elle n’est recouverte d’aucune matière. L’âme spirituelle est un fragment infime de Dieu, une étincelle de sa divine radiance, une particule d’antimatière aussi subtile qu’un simple atome spirituel, ce qui la rend invisible à l’œil humain, car elle a la taille d’un dix millième de la pointe d’un cheveu.

En vérité, l’âme a un corps spirituel duquel, comme le Seigneur Krishna, émerge un rayonnement qui l’enveloppe et lui donne ainsi l’aspect d’une très belle bille lumineuse. Cette radiance est très forte, non aveuglante, et d’une blancheur immaculée. Voilà pourquoi la voir est une véritable merveille.

Le Seigneur précise à cet effet : L’âme dans le corps est auto-lumineuse et est séparée du corps brut de matière dense visible et du corps subtil, éthéré, invisible. Cela reste la base fixe de la modification de l’existence corporelle, tout comme le ciel éthéré est le fond immuable de la transformation matérielle. C’est pourquoi l’âme est sans fin et sans comparaison matérielle.

Facebook

VISITEURS

4203681

Visiteurs en Ligne

4203681





Visiteurs par pays