Paroles de sagesse, la sagesse de Dieu
Page 595 sur 659

L’action faite en vue de ses fruits engendre au contraire l’asservissement, et doit de ce fait, être tenue pour fort nuisible. Chacun a le droit de remplir son devoir, mais nul ne doit jamais agir en vue des résultats. S’acquitter de ses obligations dans un esprit de détachement, c’est avancer d’un pas sûr vers la libération spirituelle.

Le Seigneur nous conseille d’agir par devoir, sans s’attacher aux fruits de l’action.

Ne pas vouloir agir ou accomplir son devoir constitue par ailleurs une autre forme d’attachement. Bons ou mauvais, les attachements matériels sont toujours cause de servitude et ne peuvent en aucun cas nous aider à nous libérer de la condition matérielle.

L’inaction d’autre part est condamnable. La seule voie de salut, c’est celle qui consiste à agir comme son devoir l’exige.

As-tu tout écouté d'un mental parfaitement vigilant ?

Tes illusions, ton ignorance, sont-elles à présent dissipées ?


Logos 477

Aller au tableau des logos


Les gloires de l’âme spirituelle éternelle.

Qui est l’être spirituel, appelé aussi entité spirituelle ou âme spirituelle ?

La première instruction à connaître, c’est celle qui nous permet de comprendre que l’âme est présente dans chaque corps matériel, humain, animal, végétal, et qu’elle transmigre ou se réincarne d’un corps à un autre. Tel est le début de la connaissance spirituelle.

Toute personne qui n’est pas versée dans cette science ou qui ne s’y intéresse pas, reste prisonnière de la conception corporelle de l’existence, comme l’animal. Chaque être humain doit clairement connaître les instructions de Dieu, car ce n’est que de cette manière que nous pouvons nous élever sur le plan spirituel, et renoncer automatiquement à la connaissance illusoire qui nous fait penser : « Je suis le corps, et tout ce qui se rapporte à lui m’appartient ».

Il faut impérativement et immédiatement rejeter cette mentalité digne de l’animal. Nous devons plutôt apprendre à bien connaître tout ce qui concerne l’âme spirituelle et l’Être Suprême, Dieu, qui sont éternellement liés l’un à l’autre.

L’être humain est, en vérité, une âme spirituelle éternelle, et non pas le corps de matière dense périssable.

L’homme est, en vérité, une trilogie, car il est composé d’un corps matériel, d’un corps éthéré dans lequel est enfermée l’âme spirituelle. On le préfigure ainsi :

Corps matériel ou de matière dense + corps éthéré + âme spirituelle.

Facebook

VISITEURS

3832857

Visiteurs en Ligne

3832857





Visiteurs par pays