Chaitanya, l'Avatar d'Or
Page 2 sur 108

Chaque fois que le Seigneur Kṛiṣhṇa désire paraître sur terre sous son apparence humaine, Il se fait précéder de tous ses dévots, qui tiennent les rôles de son père, de son précepteur et de ses compagnons. Tous ces personnages apparaissent avant Lui. Ainsi, avant l'avènement du Seigneur Kṛiṣhṇa Chaitanya Mahāprabhu apparurent Śrī Mādhavavendra Purī, son dévot ; Śrī Iśvara Purī, son précepteur ; Śrīmatī Śacīmātā, sa mère ; Śrī Jagannātha Miśra, son père ; et Sri Advaita, son compagnon intime. C'est pour raviver ces cinq sentiments d'amour éternels : La neutralité, la servitude, l'amitié, l'affection parentale et le sentiment amoureux, que Kṛiṣhṇa Lui-même, l'Être Absolu, descend en notre galaxie, comme Il le fait aussi en d'autres. C'est ainsi qu'Il révèle ses divertissements transcendantaux à Vraja (village de l'Inde), afin que les hommes puissent être attirés à cette sphère d'activités et abandonnent leurs liens matériels qui ne sont que de simples imitations. Ayant pleinement révélé tous ces divertissements, le Seigneur quitte ensuite ce monde. Kṛiṣhṇa prend plaisir à ses divertissements absolus aussi longtemps qu'Il le désire, puis disparaît. Mais voilà qu'ayant quitté ce monde, Lui viennent ces pensées :

« Voilà longtemps que Je n'ai accordé au monde le pur service d'amour offert à Ma personne. Or, privé de ce lien d'amour, le monde matériel perd toute raison d'être ».

« Emmenant avec Moi ces purs dévots, Je descendrai dans l'univers matériel et Me réjouirai en des divertissements variés et merveilleux, inconnus même à Vaikuṇṭha, (les planètes spirituelles). Je ferai connaître des divertissements qui M'émerveillent Moi-même ».

Le Seigneur n'accorde que rarement le pur service d'amour absolu. A moins, cependant, d'avoir pour Dieu un tel amour, libre de tout désir intéressé comme de toute spéculation empiriste, il demeure impossible d'accéder à la perfection de l'existence.

Le Seigneur dit : « Dans tout l'univers, les êtres M'adorent selon les codes scripturaires. Mais la simple adhérence à ces principes régulateurs ne suffit pas pour acquérir les sentiments d'amour qui animent les dévots de Vrajabhūmi, (village de l'Inde où Krishna dévoila ses divertissements) ».

Après être venu sur terre il y a 5 000 ans, le Seigneur Kṛiṣhṇa pensa qu'Il n'avait pas vraiment fait connaître les sentiments personnels : La neutralité, la servitude, l'amitié, l'affection parentale et le sentiment amoureux, qu'Il échange avec ses dévots sur un plan transcendantal. On peut comprendre la science de Dieu à la lumière des écritures védiques, (les saintes écritures originelle appelées aussi « Le véritable évangile ») et ainsi devenir un dévot du Seigneur, qui l'adorera selon les principes régulateurs stipulés par ces écrits ; mais personne, par cette voie, ne sait comment les habitants de Vrajabhūmi servent Kṛiṣhṇa.

Facebook

Visiteurs

2160143

Visiteurs en Ligne

2160143





Visiteurs par pays