La science spirituelle pure
Page 98 sur 692

véridique, ne pas voler, s'abstenir de toute activité sexuelle et ne posséder que ce qui est absolument nécessaire au maintien du corps.

Nul n'est particulièrement cher au Seigneur Souverain, nul n'est Son ami ou Son ennemi. Mais Il inspire ceux qui ne L'oublient pas et détruit les autres (Il leur donne la mort).

L'oubli de notre relation avec Sri Visnu, le Seigneur Suprême, est la cause de notre enchaînement au cycle des morts et des renaissances successives. L'être distinct est tout aussi éternel que le Seigneur Suprême, mais du fait de l'oubli, il est placé dans la nature matérielle et contraint de transmigrer d'un corps à un autre; et lorsque son corps est détruit, il croit lui-même périr. En vérité, c'est son oubli de la relation qui l'unit à Sri Visnu qui se trouve à l'origine de sa destruction. Quiconque reprend conscience de sa relation originelle avec le Seigneur reçoit de Lui toute inspiration. Cela ne signifie pas pour autant que le Seigneur est l'ennemi des uns et l'ami des autres; Il aide tous les êtres. Mais celui qui ne se laisse pas égarer par l'influence de l'énergie matérielle est sauvé, quand les autres périssent. C'est pourquoi les Écritures enseignent: Nul ne peut être sauvé de la répétition des morts et des renaissances sans l'aide du Seigneur Suprême. Il est donc du devoir de tous les êtres de chercher refuge auprès de Visnu, et de s'affranchir ainsi du cycle des morts et des renaissances.

L’instant de quitter son corps.

Sa dernière heure venue, il aperçoit les envoyés du seigneur de la mort venant vers lui, leurs yeux injectés de colère. Envahi par la peur, il urine et défèque.

L'âme peut connaître deux formes de transmigration après avoir quitté son corps actuel. Une sorte de transmigration consiste à se rendre auprès de celui qui juge les actes pécheurs, et qui s'appelle Yamaraja. L'autre consiste à se rendre sur les planètes supérieures, ou jusqu'à Vaikuntha. Sri Kapila (avatar) explique ici comment les envoyés de Yamaraja, les Yamadutas, traitent les personnes qui, pour entretenir une famille, s'absorbent dans des activités visant les plaisirs des sens. A l'instant de la mort, ceux qui se sont acharnés à assouvir leurs désirs matériels sont placés sous la garde des Yamadutas, les agents du Seigneur de la mort. Ceux-ci s'emparent du mourant et l'emmènent sur la planète où réside Yamaraja, le Seigneur de la mort et le juge. Les conditions auxquelles il se trouve alors soumis sont décrites dans les versets qui suivent. Tout comme un criminel est arrêté par la force publique pour subir sa peine, l'homme qui s'est livré de façon criminelle au plaisir des sens est saisi par les Yamadutas qui l'attachent par le cou avec des cordes solides et recouvrent son corps subtil (éthéré) pour lui faire subir un châtiment sévère.

Chaque être vivant se trouve recouvert d'un corps subtil et d'un corps grossier. Le corps subtil se compose du mental, de l'intelligence, du faux ego et de la conscience.

Facebook

VISITEURS

1574678

VISITEURS EN LIGNE

1574678





Visiteurs par pays