La science spirituelle pure
Page 96 sur 692

La Bhagavad-gita nous apprend que, sans même que le bhakta le sache, le Seigneur veille à ce qu'il soit conduit en Son royaume absolu sitôt après avoir quitté son corps. Après avoir abandonné son enveloppe charnelle, il n'aura pas à renaître dans le sein d'une autre mère. L'être ordinaire est en effet, introduit après la mort dans la matrice d'une autre mère afin d'y revêtir un nouveau corps, et ce, en fonction de son karma, de ses actes passés. Mais le bhakta, lui, rejoint aussitôt le monde spirituel pour y vivre en la compagnie du Seigneur. C'est là la miséricorde spéciale du Seigneur, et les versets suivants nous expliqueront comment il bénéficie de cette grâce. Parce qu'Il est tout-puissant, le Seigneur est libre d'agir à Sa guise; Il peut pardonner toute faute et faire qu'une personne accède instantanément à Vaikunthaloka. Telle est la puissance inconcevable de Dieu, la Personne Suprême, qui Se montre toujours favorable envers Ses purs dévots.

Quiconque désire se purifier, doit d’abord purifier sa conscience.

En vérité, tout est créé à partir du Corps universel du Seigneur Suprême. La nature matérielle ne sert qu'à fournir les matériaux nécessaires à la création. Cette dernière s'avère donc être l'œuvre du Seigneur, ainsi que le confirme la Bhagavad-gita (IX.10): "C'est sous Ma direction que la nature matérielle engendre tous les êtres, mobiles et immobiles, au sein du cosmos".

La Lune se manifesta après l'apparition du mental, et ceci indique que la Lune gouverne le mental. De même, Brahma, qui apparut après l'intelligence, représente le deva-maître de celle-ci, et Siva, qui apparut après le faux ego, en est le deva-maître. Autrement dit, le deva de la Lune se place sous le signe de la vertu, tandis que Brahma se trouve dans la passion et Siva dans l'ignorance. La manifestation de la conscience après celle du faux ego nous permet de comprendre que, dès l'origine, la conscience matérielle se trouve sous l'influence de l'ignorance, et quiconque désire se purifier doit d'abord purifier sa conscience. Or, la Conscience de Krsna est la méthode qui permet d'effectuer cette purification. Dès que la conscience est purifiée, le faux ego disparaît. Le faux ego, ou identification erronée, correspond au fait de prendre le corps pour le moi véritable. Sri Caitanya confirme que le premier fruit du chant du maha-mantra Hare Krsna est la purification de la conscience, ou du miroir du mental, à la suite de quoi s'éteint aussitôt le brasier de l'existence matérielle. Ce feu brûlant est dû au faux ego, et dès que ce dernier se trouve éliminé, l'être est à même de saisir son identité réelle. A ce moment, l'être est véritablement libéré des griffes de maya. Dès l'instant où l'on est délivré du faux ego, l'intelligence retrouve également sa pureté, et le mental se fixe à jamais sur les pieds pareils-au-lotus de Dieu, la Personne Suprême.

Chaque être distinct est une infime partie du Seigneur Suprême, en sorte que sa position éternelle consiste à coopérer avec Lui, à Lui dédier son énergie. Là réside sa nature immuable. Par contre, dès qu'il utilise son énergie en vue de la satisfaction des

Facebook

VISITEURS

1574459

VISITEURS EN LIGNE

1574459





Visiteurs par pays