La science spirituelle pure
Page 41 sur 692

transcendantale que dépeint ainsi le Nectar de la Dévotion:"C'est alors que le cœur devient resplendissant comme un soleil radieux. Aucun nuage ne peut recouvrir le soleil qui évolue très haut dans l'espace; de même, lorsque le dévot devient aussi pur que le soleil, de son cœur jaillissent des rayons d'amour extatique, plus éblouissants encore que ceux du soleil."

Vous obtenez le corps de votre choix

L'âme distincte crée elle-même son corps par ses désirs personnels; l'énergie externe du Seigneur ne fait que lui fournir l'enveloppe matérielle qui lui permettra exactement de satisfaire ses désirs. Le tigre, par exemple, lors de son existence précédente, avait désiré se délecter du sang d'autres animaux; par la miséricorde du Seigneur, il est aujourd'hui, grâce à l'énergie matérielle, pourvu d'un corps qui correspond à ses désirs sanguinaires.

Srimad-Bhagavatam, 2.9.2

Mourir signifie oublier sa vie précédente

Après la mort, tout le contexte de cette vie sombre dans l'oubli. A cet égard, le sommeil constitue une expérience à échelle réduite. Lorsque nous dormons, nous perdons toute notion du corps que nous possédons et de ce qui s'y rattache, bien qu'il ne s'agisse que d'un sommeil de quelques heures. La mort n'est rien d'autre qu'un sommeil de quelques mois - laps de temps requis pour façonner une nouvelle incarnation corporelle que nous octroient les lois de la nature selon nos désirs. Il s'agit donc tout simplement de changer la nature de nos désirs pendant la présente existence dans notre corps; mais, pour cela, il faut recevoir une formation durant notre vie humaine. Cette formation peut commencer à n'importe quelle étape de la vie - même quelques instants avant la mort - mais le processus habituel consiste à recevoir la formation nécessaire depuis la plus tendre enfance.

Srimad-Bhagavatam, 2.1.15

Mais venons-en à tes questions. La première est:"Que suis-je? Le corps est-il matière, est-il une âme spirituelle ou une combinaison des deux?"Voici la réponse: Tu es le serviteur éternel de Krishna. Le corps est matière. L'âme spirituelle est différente du corps. Ce n'est pas exactement une combinaison mais bien plutôt un emprisonnement. Un peu comme quand on verse de l'huile dans l'eau, elle ne se mélange pas avec l'eau. De la même manière, l'âme ne se mélange pas avec le corps, mais à cause de notre conscience matérielle, nous sommes enclins à croire que le mouvement du corps reflète le mouvement de l'âme. C'est ce qui nous fait croire que lorsque le corps périt, l'âme cesse également d'exister. La Bhagavad-Gita nous apprend que l'âme ne périt pas avec le corps. Lors de la mort du corps, l'âme transmigre dans un autre corps, ce qui entraîne l'attachement à l'existence

Facebook

VISITEURS

1672757

VISITEURS EN LIGNE

1672757





Visiteurs par pays