La science spirituelle pure
Page 158 sur 692

papille et d’autres êtres humains sans état d’âme, avec froideur. C’est pour cette raison que le monde entier souffre de tant de façons : Les politiciens engagent les hostilités sans raison apparente et, par les lois rigides de la nature matérielle, les nations se massacrent entre elles.

Vous ne vous êtes jamais demandé pourquoi certaines personnes mouraient jeunes et d’autres vieux, et pourquoi certaines naissaient avec un handicap physique, sourdes, muettes, aveugles. ?

En vérité, toutes nos pensées, paroles et actions, axées sur le bien ou le mal sous toutes ses formes entraînent des effets, qui provoquent des conséquences positives ou néfastes et donc très douloureuses, que nous subissons dans notre vie actuelle déjà, mais surtout à coup sûr dans la suivante. Notre vie actuelle est le résultat de nos activités karmiques passées, accomplies dans notre vie antérieure.

Selon sa situation particulière actuelle, on peut déduire quelles furent les activités passées d’une personne ; si elles furent coupables ou vertueuses. Naître avec un ou plusieurs handicaps physiques ou mentaux, une mauvaise santé, une apparence physique disgracieuse, au sein d’une famille démunie, de parents rudes et indifférents, etc… sont autant d’indications qu’une personne a accompli certaines activités coupables au cours d’une ou plusieurs vies passées.

Par contre, naître avec une santé solide, une belle apparence physique, au sein d’une famille aisée, de parents attentifs et affectueux, etc…représentent autant de signes que la personne a récolté le résultat d’activités pieuses accomplies au cours d’une ou plusieurs vies passées.

Celui qui tue un autre être humain voire plusieurs d’entre eux pour quelques raisons que ce soient, (en vérité, il n’y a aucune raison à ôter la vie que ce soit à un être humain ou un animal), doit être tué à son tour. En mettant à mort un meurtrier, le gouvernement fait preuve de miséricorde à son égard, car si l’assassin n’est pas lui-même tué dans sa vie actuelle, il devra l’être au cours de vies futures, et souffrir ainsi bien des fois au lieu d’une seule.

La justice karmique ou justice divine, tient compte du fait que l’âme incarnée dans une enveloppe charnelle humaine survit à la mort du corps dans lequel elle se trouve, et se réincarne vie après vie. Dans cette perspective, il est essentiel que la personne coupable d’un meurtre puisse expier cet acte grave par le sacrifice de sa propre vie. En fait, l’homme qui commet un crime doit être tué à son tour, afin que sa propre vie soit sacrifiée en guise d’expiation. En abolissant la peine de mort, les gouvernements ont commis une faute grave, qui obligera les criminels à beaucoup souffrir dans leurs vies futures et d’être tués à leur tour. (Toutes les personnes qui sont assassinés en sont l’illustration).

Ainsi, ceux qui meurent jeunes, de quelques manières que ce soit, subissent à leur tour l’interruption de leur existence, car dans leur vie antérieure, ils ont ôté la vie à

Facebook

VISITEURS

4021312

Visiteurs en Ligne

4021312





Visiteurs par pays