Paroles de sagesse, la sagesse de Dieu
Page 148 sur 527

toujours en train de parcourir l'un des deux hémisphères, tantôt à l'Orient, tantôt à l'Occident.

Tout comme le soleil apparaît le matin et s'élève graduellement jusqu'au méridien pour ensuite se coucher alors même qu'il se lève dans un autre hémisphère, la disparition du Seigneur dans une galaxie correspond au début de ses nombreux divertissements dans une autre. Pour être plus précis, aussitôt qu'un divertissement se termine sur terre, il commence de se manifester ailleurs. Et c'est ainsi que ses divertissements éternels, se poursuivent sans trêve. Nous savons que le soleil se lève une fois par vingt-quatre heures ; pareillement, les divertissements de Dieu deviennent visibles dans une galaxie donnée une fois tous les jours de Brahma le démiurge et premier être créé. Mais où que se trouve le Seigneur, tous ses merveilleux divertissements se déroulent tels que les présentent les écritures révélées, et ce, à intervalles réguliers.

Le Seigneur, qui sur la Terre avait manifesté aux yeux de tous sa forme éternelle, disparut en la soustrayant à la vue de ceux qui, pour n'avoir pas accompli les austérités requises, ne pouvaient le voir tel qu'Il est.


Logos 126

Aller au tableau des logos


L'âme pure vit toujours dans la demeure de Dieu, puisque son corps en est le temple divin. L'Eternel Suprême dit :

« Les êtres vivants subissent, dans toutes les galaxies, et vie après vie, les conséquences de leurs propres actes intéressés. Parmi eux, certains peuvent être influencés par le contact des âmes pures et ayant ainsi développé un certain goût pour le service de dévotion, ils obtiennent d'y participer. Ce désir initial représente la semence du service de dévotion, et il est conseillé à celui qui a l'incomparable fortune de recevoir cette semence, de la planter au plus profond de son cœur. Puis, tout comme on arrose une graine pour qu'elle se développe, l'être saint devra la cultiver par l'écoute et le chant des Saints Noms et des divertissements du Seigneur. Ainsi nourrie, la semence se transforme peu à peu en un lierre, et l'être saint, agissant comme un jardinier, continue de l'arroser par l'écoute et le chant constant des gloires du Seigneur. Le lierre en vient à grandir tellement qu'il traverse la galaxie matérielle entière et pénètre dans le monde spirituel, continuant sa course vers des sphères de plus en plus hautes, jusqu'à atteindre la planète du Seigneur Suprême “Goloka Vrindavana”. Le saint-jardinier est donc en contact avec la demeure du Seigneur alors même qu'il habite la galaxie matérielle, grâce au service dévotionnel qu'il Lui offre par le simple fait d'écouter et de chanter ses gloires divines. De même qu'un lierre ordinaire prend appui sur un arbre, plus puissant que lui, le lierre du service de dévotion, nourri par l'être saint, trouve refuge auprès du Seigneur et s'y attache. Ainsi

Facebook

Visiteurs

1678564

Visiteurs en Ligne

1678564





Visiteurs par pays