Bienvenue sur le site de

Saul Judoeus

En réalisant ce site, je révèle aux hommes ce que Dieu m’a enseigné, mettant ainsi en évidence ce qu’Il a dit :
Ce que Je te révèle en secret, dis-le à haute voix.

Je réalise ainsi la parole de Jésus : Vous serez tous enseignés de Dieu.

Jésus ajoute : En vérité, bienheureux ceux qui ont entendu la parole du Père et l’ont gardé.

Qu’est-ce que la vérité ?

La vérité existentielle et absolue n’est pas celle que nous connaissons dans l’univers matériel, car non conforme à la réalité. En vérité, le cosmos matériel est le reflet dénaturé du monde réel, du monde spirituel.

La vérité, c’est la conformité et l’accessibilité à la réalité telle qu’elle est vraiment. C’est le savoir et l’enseignement conforment à la réalité.

La vérité absolue est à la fois le contenant et le contenu du Tout, de tout ce qui existe, du monde spirituel et du cosmos matériel réunis. Elle est la source et le fondement de l’existence entière. Elle est infinie, absolue, et toute de connaissance, de félicité et d’éternité. Elle est la seule réalité, et la perfection suprême.

Krishna est la Vérité Absolue personnifiée, le Seigneur Suprême Originelle, et la forme éternelle de la connaissance et de la félicité dans leurs plénitudes. Il est la vérité absolue qu’aucune autre vérité ne surpasse, ni même n’égale.

Krishna dit : « Nulle vérité ne m’est supérieure. Tout repose en moi, comme les perles sur un fil ».

Lisez le livre « Apprenons à connaître l’Eternel », et vous saurez tout d’elle. Celui qui connaît Krishna, Dieu, la Personne Suprême tel qu’Il est réellement, connaît du même coup la vérité absolue, et n’a plus rien à apprendre. De fait il sait Tout. La vérité se trouve dans tous mes livres.

Découvrons la vérité absolue telle qu’elle est.

Mon plus cher désir est d’amener les êtres humains à connaître ce nouveau savoir sublime, qui leur permettra de connaître la véritable parole de Dieu, de découvrir la vérité absolue telle qu’elle est, de corriger les fausses interprétations de la parole de Dieu, de pénétrer enfin la vérité existentielle, de découvrir Dieu tel qu’Il ne l’a jamais été, et de les replacer sur le bon chemin, celui de la lumière pure transcendantale qui conduit à Krishna, Dieu, la Personne Suprême, dans sa sublime forme Personnelle, Primordiale, Originelle, Infinie et Absolue.

Il est la lumière pure, la Vérité Absolue, l’Existence Absolue, la Conscience Absolue, la Béatitude Absolue, le Purificateur Souverain et la Vie Eternelle. Il est l’Absolu Unique sans second, car seul véritable Dieu. Il est le Summum Bonum, le Bien Suprême, la Bonté Souveraine, l’Importance Ultime et l’Objectif Final, car nous devons tous retourner auprès de Lui, dans son royaume éternel. Il est celui au-dessus de qui il n’y a personne, que personne ne surpasse ni même n’égale. Il est la source de la pureté parfaite, de la perfection absolue et de la sagesse illimitée, et donc par essence tout de connaissance intégrale, de félicité parfaite infini, de réalité et d’éternité.

Il est omniprésent, il est partout. Il est omnipotent, Il est Tout-puissant. Il est omniscient, Il sait tout. Il est immuable, Il ne change pas, et demeure éternellement jeune. Il est la source originelle de toutes les émanations plénières de sa Divine Personne, et de tous les Avatars.

La manifestation cosmique entière repose en Lui, ni elle ni les êtres ne sont séparés de sa Divine Personne.

Dieu, la Personne Souveraine, Unique, a un nombre infini de Noms, mais Krishna est le premier d’entre eux et le plus puissant de tous, car le Seigneur l’a investi de puissance. Krishna est le Nom originel de Dieu, la Personne Suprême, dans sa forme spirituelle primordiale. Ce Nom spirituel sublime veut dire « l’infiniment fascinant », « celui qui fascine infiniment ».

Krishna est Dieu, la Personne Suprême, dans sa forme Primordiale, Originelle, Infinie et Absolue. Il est la Vérité Absolue, la source de la pureté parfaite, de la sublime béatitude, de la perfection absolue, et de la sagesse illimitée. En dehors de Lui, il n’y a rien.

Il est la beauté dans sa perfection absolue, que rien ni personne ne peut surpasser ni même égaler. Il est le non né, et l’éternel réservoir dont émanent toutes beautés. Voilà pourquoi il est dit du Seigneur « qu’Il est la beauté qui pénètre Tout ».

Le Seigneur Krishna dit : « Je demeure non né, et mon corps spirituel et absolu ne se détériore jamais. Je suis le Seigneur de tous les êtres ».

Krishna, Dieu, la Personne Suprême est le premier et le dernier de tous les êtres spirituels, car ces derniers, dont chacun de nous est, sont d’infimes fragments, parties intégrantes de sa divine personne. Krishna est le seul Être Vivant qui soit, l’Absolu Unique sans second, et à par Lui il n’y a personne d’autre. En dehors de Lui il n’y a rien.

Il est le commencement et la fin, l’alpha et l’oméga, la source originelle et le soutient de Tout ce qui Existe, et bien entendu de la manifestation cosmique tout entière. Il est la cause de toutes les causes, Tout émane de Lui. Il est l’existence infinie et absolue, le contenant et le contenu du Tout.

Il est la Personne Suprême Primordiale qui était avant la création lorsqu’il n’existait absolument rien d’autre que Lui-même. La cause de la création, la nature matérielle n’était pas encore manifestée.

Avant la création de la manifestation cosmique matérielle Lui seul existe avec ses propres puissances spirituelles, à l’exclusion de tout phénomène grossier, subtil ou causal. La conscience n’est pas encore manifestée, et après la création, Lui seul vis en toutes choses. Venu le temps de l’annihilation ou « fin du monde », de la fin de l’existence de la galaxie entière, Lui seul subsiste et demeure à jamais.

Comment être sûr de ne jamais nous perdre ?

Avant de poursuivre notre chemin dans la bonne direction, posons-nous les bonnes questions. Où voulons-nous aller, et pourquoi ?

Des deux voies qui se présentent à nous à un carrefour, l’une conduit à l’ignorance, à la perdition et à la souffrance, et l’autre mène à la lumière pure, à Krishna, Dieu, la Personne Souveraine, au bonheur et à la vie éternelle, dans le royaume infini et absolu du Seigneur.

Dieu nous dit : « Où est le chemin qui conduit au séjour de la lumière ?

Ecarte de ta bouche la fausseté, éloigne de tes lèvres les détours. Que tes yeux regardent en face, et que tes paupières se dirigent devant toi. Considère le chemin par où tu passes, et que toutes tes voies soient bien réglées. N’incline ni à droite ni à gauche, et détourne ton pied du mal ».

Et que vous alliez à droite ou que vous alliez à gauche, vos oreilles entendront une parole derrière vous disant : « c’est ici le chemin, marchez-y ».

Pour marcher sur la voie sûre qui conduit à Krishna, Dieu, la Personne Suprême, nous devons absolument vivre selon son enseignement, mettre le Seigneur dans notre mental et notre cœur, nous abandonner à Lui et le servir avec amour et dévotion. Nous ne devons surtout pas écouter ni fréquenter les matérialistes athées ignorants, menteurs, et aveugles, car ils ne savent pas où ils vont. Ils se dirigent tout droit dans un gouffre et nous entraînent avec eux dans les ténèbres et la perdition.

Nous marcherons alors avec Dieu, et nous ne pourrons plus jamais nous perdre.

Les merveilleuses révélations que l’homme attendait.

Krishna est le Maître Spirituel Suprême, l’Enseignant Suprême.

Le savoir sublime que nous enseigne Krishna, Dieu, la Personne Suprême Lui-même, possède en son essence la pureté de la Vérité Absolue. Cette parole du Seigneur est pure, salvatrice, vivante et éternelle, jamais elle ne disparaîtra. Elle est la nourriture céleste et le breuvage divin qui donne la vie. Elle répand la connaissance divine qui ouvre l’esprit à la vérité absolue, et révèle Dieu tel qu’Il est réellement.

Qui a la chance, par la grâce de Dieu de recevoir cette science lumineuse, acquière une connaissance supérieure. L’enseignement du Seigneur Krishna contient non seulement le message de tous les autres écrits révélés, mais aussi des données que l’on ne trouve nulle part ailleurs, d’où son caractère exceptionnel.

Ce savoir sublime nous permet de tout connaître de Krishna, Dieu, la Personne Suprême dans sa forme primordiale, Originelle, de découvrir la vérité absolue, les données relatives au savoir et mystères cachés, l’enseignement secret du Seigneur, et d’obtenir toutes les réponses aux questions existentielles que nous nous posons.

Le Seigneur est tellement bienveillant qu’Il vient personnellement en ce monde matériel instruire et guider les âmes égarées que nous sommes toutes, sur la manière d’agir en accord avec sa parole et sa volonté pour retourner dans le monde spirituel, notre demeure originelle, où nous jouirons de la vie éternelle, toute de connaissance, de félicité et de paix absolue.

Le Seigneur dit : « L’homme de premier ordre c’est celui qui trouve en Moi son refuge, dans l’abandon le plus total, et qui, renonçant à toute forme d’occupation matérielle, vit selon Mon enseignement ».

En vérité, nous sommes tous des âmes spirituelles éternelles. Telle est notre véritable identité spirituelle.

Chacun de nous est, en vérité, une âme spirituelle éternelle incarnée dans un corps humain, auquel nous nous identifions à tort. Nous ne sommes pas le corps de matière, mais l’âme qui y réside. L’âme est la force vitale grâce à laquelle le corps vit et se développe. Que l’âme quitte le corps, et ce dernier se retrouve inerte, mort.

En vérité, les âmes spirituelles individuelles et distinctes de Dieu que chacun de nous est, sont des atomes spirituels appelés aussi étincelles spirituelles, d’infimes fragments éternels, d’infimes parcelles éternelles, parties intégrantes de Krishna, Dieu, la Personne Suprême, des composantes infinitésimales de sa divine personne. Voilà pourquoi nous devons absolument retrouver la position naturelle de serviteurs éternels de Krishna, que nous occupions auprès de Lui au commencement de toutes choses.

Le Seigneur Krishna nous recommande de vivre selon son enseignement, de nous abandonner à Lui, et de le servir avec amour et dévotion. Nous verrons alors toutes nos souffrances disparaître, mieux, elles ne reviendront plus jamais, car nous entrerons dans le royaume de Dieu, pour ne plus jamais revenir dans l’univers matériel.

Krishna, Dieu, dit à cet effet : « Quand ils m’ont atteint, les êtres saints imbus de dévotion, ces nobles âmes, s’étant ainsi élevés à la plus haute perfection, jamais plus ne reviennent en ce monde éphémère où règne la souffrance ».

En vérité, ce sont les pensées et les souvenirs de l’âme incarnée au moment de la mort, à l’instant de quitter son corps, qui déterminent sa condition future. En effet, en fonction des pensées, paroles, actes et souvenirs que nous avons émis tout au long de notre vie, nous nous réincarnerons dans un corps humain, dans celui d’un animal terrestre ou aquatique, ou dans celui d’un végétal. Telle est la loi du karma, loi action-réaction ou loi de cause à effet.

Oui, s’il y a bien une âme dans tous les corps humains, quels qu’en soient la couleur, la forme et le sexe, il y a bien aussi une âme dans tous les corps d’animaux terrestres et aquatiques, et dans celui de tous les végétaux, du brin d’herbe au grand arbre.

Voilà pourquoi Dieu nous interdit de tuer les animaux terrestres et aquatiques, et de manger leurs chairs. Mais il nous interdit aussi de détruire les végétaux, parmi lesquels les arbres, car ces derniers abritent de nombreux être vivants (singes, chenilles, fourmis, papillons, mouches, abeilles, oiseaux, etc.) Nous devons donc veiller sur eux, et les protéger tous.

La terre entière est une seule nation, et tous les êtres humains un seul peuple.

En vérité Dieu a voulu, dès la création, que la terre entière soit une seule et même nation, sans frontières internes, et que tous les êtres humains sans exception, soient un seul peuple. Il y a 5 000 ans encore il en était ainsi. La paix et l’harmonie régnaient alors sur toute la terre.

A cette époque là l’empereur gouvernait la terre entière et régnait sous l’autorité du Seigneur Krishna, Dieu, la Personne Souveraine, dont il était un véritable dévot.

Comme tous les monarques et chefs d’état, il a pour devoir de veiller sur son peuple, et de protéger tous ses citoyens, quels qu’ils soient. Sont considérés citoyens d’un état, tous les êtres humains sans exception, mais également tous les animaux terrestres et aquatiques, ainsi que tous les végétaux, du brin d’herbe au grand arbre. Il veille à ce que personne n’atteinte à la vie et à l’intégrité de tous les citoyens, humains, animaux et végétaux confondus.

Il a pour devoir de veiller à ce que les principes de la spiritualité soient établis dans tout son empire, à ce que les principes de l’irréligion soient rejetés, et sanctionne sévèrement tous les êtres humains qui font du mal aux autres êtres vivants, humains, animaux terrestres et aquatiques, et végétaux.

Lorsque la nation est régie par les principes spirituels, la conscience de Dieu se répand alors naturellement partout, pour le bien de tous les êtres vivants, humains, animaux et végétaux. La paix et l’harmonie règnent alors dans tout l’empire. Telle est la perfection de l’existence.

Le hasard n’existe pas, car Tout à une origine.

En vérité, Dieu est la cause de toutes les causes, l’origine de toutes les origines, Tout émane de Lui. Rien n’est le fait du hasard, car tout a été imaginé, conçu et amené à l’existence par Dieu.

Le Seigneur Krishna, Dieu, la Personne Suprême dit à cet effet : « Il n’y a vraiment rien qui existe en dehors de Moi, c’est ce que vous devez clairement comprendre. Je suis la source de tout ce qui Est.

Je suis la Personne Suprême qui était avant la création, lorsqu’il n’existait rien d’autre que moi-même avec mes puissances spirituelles propres, à l’exclusion de tout phénomène grossier, subtil ou causal. La cause de la création, la nature matérielle, et la conscience n’étaient pas encore manifestées. Rien n’est séparé de ma Personne. La manifestation cosmique tout entière repose en moi. Avant la création j’existais déjà. L’univers entier, par une simple étincelle de ma Personne, Je le pénètre et le soutiens. La nature matérielle agit sous ma direction.

Après la création moi seul vis en toutes choses, et venu le temps de l’annihilation (de la fin du monde), moi seul demeure à jamais.

Je veux que vous sachiez cela, jamais, en aucun lieu, en aucune circonstance, nous ne pouvons être séparés, car Je suis partout présent ».

C’est Dieu qui règne sur le monde, pas l’homme.

Contrairement aux idées erronées et aux fausses données répandues, l’homme ne maîtrise et ne contrôle presque rien en ce monde. Qu’il le veuille ou non, il devra, en tant qu’âme spirituelle, naître dans un corps d’homme plutôt que dans celui d’une femme, ou inversement, vieillir et/ou tomber malade. Sans qu’il ne s’y attende ou les ait demandées, il verra les joies et les peines surgir brusquement, persister puis disparaître. Il en est de même de l’opulence matérielle qu’il peut obtenir et voir disparaître sans qu’il n’en ait la maîtrise.

En vérité, si tout cela nous arrive sans que nous l’ayons voulu, c’est tout simplement parce que nous ne maîtrisons et ne contrôlons presque rien. C’est Krishna, Dieu, la Personne Suprême qui maîtrise, contrôle et soutient tout, nous sommes tous en réalité sous sa tutelle.

En vérité, Dieu règne sur le monde spirituel et le cosmos matériel, tout Lui appartient. Nous sommes venus en ce monde avec rien, et c’est les mains vides que nous le quitterons. Dieu nous dirige par l’intermédiaire de son énergie matérielle, plus connue sous son aspect de « nature matérielle ».

Le Seigneur Krishna dit à ce propos : « La nature matérielle agit sous ma direction, sous ma direction elle engendre tous les êtres mobiles et immobiles ».

Nous ne possédons rien, en vérité, si ce n’est le résultat de nos bonnes et mauvaises actions, dont nous aurons à subir les conséquences à coup sûr.

Le Seigneur nous donne ce conseil : « Quoi que tu fasses, que tu manges, que tu sacrifies et prodigues, quelque austérité que tu pratiques, que ce soit pour me l’offrir. Ainsi, tu te libéreras des conséquences de tes actes, tous vertueux ou coupables. Par ce principe de renoncement, tu seras libéré et viendras à Moi ».

L’homme est à l’origine des souffrances qu’il endure.

En vérité, l’homme est seul à l’origine des souffrances qu’il endure, il en est seul responsable. Alors qu’il ne s’en prenne à personne, et encore moins à Dieu, car le Seigneur Suprême ne veut pas qu’il souffre. Il est temps que l’homme accède aux vérités cachées.

En vérité, nos pensées, paroles et actions engendrent des effets positifs ou négatifs, qui provoquent alors des conséquences bonnes ou mauvaises. Ce sont les actes commis dans le passé ou la vie antérieure d’un être, qui déterminent les conditions de sa prochaine renaissance ou réincarnation.

Nos souffrances, quelles qu’elles soient, sont les conséquences des actes coupables que nous avons commis dans notre vie antérieure. Celui qui fait le mal de quelle que manière que ce soit, subira à son tour lors de sa prochaine incarnation, exactement la même chose. Ce qu’il a fait aux autres lui sera fait lors de sa prochaine incarnation. Il tombe alors sous le coup du karma, loi action-réaction, loi de cause à effet, qui rend à chacun les conséquences des actes commis, positifs ou négatifs.

Nous pouvons cacher des choses aux hommes, à Dieu c’est impossible, car Il voit tout et sait tout de nous. De même, nous pouvons échapper à la justice des hommes, à celle de Dieu c’est impossible, car cette dernière rend à coup sûr sa sentence sanctionnatrice.

La réincarnation est une réalité. Les preuves sont là tout autour de nous, certains corps en portent les signes.

Le Seigneur Krishna, Dieu, la Personne Suprême dit : « Ce sont les pensées, les souvenirs de l’être à l’instant de quitter le corps qui déterminent sa condition future.

Emplis toujours de Moi ton mental et devient mon dévot à part entière, voue-moi constamment ton adoration, et remet en simplement à Moi. Telle est la seule manière d’accéder à mon royaume. Je te révèle ici le plus secret des savoirs ».

Il n’y a rien de pire que :

Ceux qui voient la paille que les autres ont dans leur œil et qui ignorent l’existence de la poutre qu’ils ont dans le leur.

Qui voient le mal chez les autres, mais qui oublient qu’ils en sont eux-mêmes la source.

Qui continuent de prétendre que l’Eternel Suprême est le Dieu d’un seul peuple, alors qu’Il est le Dieu de tous les peuples sans exception, et le souverain Monarque de toutes les nations.

Les injustices, la discorde, l’hypocrisie, l’indifférence, car elles engendrent la vengeance, provoquent des violences, des souffrances et mènent à la perdition.

Réduire la souveraineté de Krishna, Dieu, la Personne Suprême à un seul peuple, et pire encore, nier son autorité absolue, est un blasphème, une faute impardonnable.

Celui qui vit selon l’enseignement de Dieu, qui aime tous les êtres vivants : tous les êtres humains sans exception, tous les animaux terrestres et aquatiques et tous les végétaux, du brin d’herbe au grand arbre, d’un égal amour, qui respecte et applique les préceptes, les commandements et les principes régulateurs, n’est cause de difficulté, de crainte, d’angoisse ou de mécontentement pour personne. Même si d’autres tentent de le provoquer, il demeure calme, n’est en aucun cas agité, car par la grâce du Seigneur Krishna, il a appris à ne pas succomber aux assauts du monde extérieur, de ceux qui veulent tout pour eux et ne laissent rien aux autres, qui répandent ainsi l’ignorance et l’injustice.

Il n’y a rien de pire que les injustices, car elles conduisent les faibles en esprit à la vengeance, et cette dernière issue de l’ignorance plonge l’homme dans le trouble moral et psychique, amoindrit son intellect, obscurcit son mental le rendant instable, accentue son incapacité à porter un jugement objectif et juste, à analyser les évènements, l’amène à prendre des décisions incorrectes et malfaisantes, qui font souffrir les autres et le conduisent inévitablement à la perdition. Sa prochaine vie sera sinistre et très douloureuse.

Le racisme, la haine et la vengeance excitent les querelles et incitent à faire le mal, alors que celui qui est lent à la colère apaise les disputes. La bonté, la compassion, le pardon, l’amour, couvrent toutes les transgressions.

Voilà pourquoi Dieu nous dit : « Celui qui n’est jamais cause d’agitation pour autrui et que jamais non plus l’agitation ne trouble, que joies et peines n’affectent pas, celui-là m’est très cher.

Celui, envieux de rien, qui se comporte avec tous en ami bienveillant, qui de rien ne se croit le possesseur, qui est libéré du faux ego, et dans la joie comme dans la peine reste le même, qui est plein de pardon, qui connaît toujours le contentement, qui avec détermination est engagé dans le service de dévotion, et dont le mental et l’intelligence sont en accord avec Moi, celui-là m’est très cher ».

Dieu nous ordonne de ne faire de mal à personne.

L’homme ne doit ignorer aucun être vivant, les êtres célestes habitants les planètes édéniques, paradisiaques, tous les êtres humains, blancs, noirs, jaunes, rouges, métis, tous les animaux terrestres et aquatiques, et tous les végétaux, du brin d’herbe au grand arbre qui abrite de nombreux êtres vivants, et avoir pour chacun d’eux un égal amour. Il doit savoir que dans chacun de ces corps matériels se trouve une âme spirituelle, et que Dieu réside aux côtés de chacun d’eux.

Celui qui aime Dieu, aime aussi tout naturellement tous les êtres vivants sans exception, car il veut le bien de tous.

Le Seigneur dit : « Tu ne feras de mal à personne, et tu ne tueras pas ».

En vérité, il n’y a aucune justification à ôter à vie à qui que ce soit.

La souffrance est utile et nécessaire.

Le fait d’ignorer que les actes malfaisants provoquent des conséquences dont nous aurons à souffrir dans le futur, ne permet pas d’éviter les douleurs qui en résultent si on les commet.

La souffrance est utile et nécessaire, car elle permet par la douleur ressentie de ne plus jamais faire de mal aux êtres humains, aux animaux et aux végétaux.

La souffrance est utile et nécessaire, car elle permet de prendre conscience, au moment où on commet un acte malfaisant, d’y mettre immédiatement un terme et de ne plus jamais recommencer. Elle permet aussi de réduire la masse des actes malfaisants commis lors de toutes nos vies antérieures, d’effacer les péchés accumulés, de faire pénitence, de se repentir, de demander pardon, de se tourner vers le Seigneur Krishna, et de vivre selon son divin enseignement.

L’Eternel Suprême dit : « Que tu te laves avec du nitre, ou que tu emploies beaucoup de potasse, ton iniquité restera marquée devant Moi ».

Il n’y a qu’une seule façon d’effacer nos péchés et de rester purs, c’est de renoncer au matérialisme, aux plaisirs des sens, aux actes intéressés, aux fruits de nos actes, de n’agir que pour Krishna, Dieu, la Personne Suprême, et de tout Lui offrir.

Il est indispensable aussi, que nous nous abandonnions totalement à Dieu, que nous rejetions le mal sous toutes ses formes, que nous prenions la ferme résolution d’obéir au Seigneur, de faire sa divine volonté, et de le servir avec amour et dévotion, alors nos souffrances et nos péchés disparaîtront.

Agissons pour Dieu, soyons ses serviteurs et servantes éternels, retrouvons notre position spirituelle originelle, offrons au Seigneur toutes nos actions et tous les fruits qui en découlent, ainsi que notre existence et nos vies mêmes, alors nous vivrons dans la pureté, car nos pensées, paroles et actions n’engendreront plus d’effets. Le Seigneur Krishna nous offrira alors la véritable liberté, la paix absolue et le véritable bonheur permanent et sans fin.

Dieu est le Protecteur Suprême.

Pour que nos souffrances disparaissent, nous devons impérativement supprimer leurs causes à la racine.

Tous ceux que Dieu protègent, rien ni personne ne peut les approcher, les toucher et encore moins les tuer. De même, tous ceux que Dieu veut tuer du fait de leur malfaisance, rien ni personne ne peut les protéger, c’est impossible.

Si nous n’obéissons pas à Dieu, les virus reviendront et se répandront encore et encore sous diverses formes, par vagues successives sur toute la terre, les catastrophes naturelles et les guerres, se poursuivront.

En vérité, rien n’est le fait du hasard, car tout a une cause originelle, et Dieu est la cause de toutes les causes, Tout émane de Lui.

La seule pratique de la spéculation intellectuelle, ou le fait de se lancer dans des conjectures philosophiques ne suffisent pas à nous libérer de la souffrance et de l’esclavage matériel, si leurs causes demeurent. Il faut d’abord neutraliser la cause du mal à la racine, pour que l’effet soit anéanti et n’engendre plus jamais de conséquence de quelques natures que ce soient. Et les causes majeures sont l’oubli de Dieu, la rupture du lien et de la relation qui nous unit à Lui, le choix de nous éloigner de Dieu et de maintenir volontairement cet éloignement, le rejet de son autorité, le refus de lui obéir et de le servir avec dévotion, l’envie de connaître les mêmes plaisirs que Dieu, et le désir impérieux d’accaparer ce qui appartient au Seigneur.

Pour neutraliser définitivement les diverses épidémies, le coronavirus, le covid-19, les divers autres virus actuels et à venir, le réchauffement climatique, les catastrophes naturelles telles que les fortes chaleurs, la sécheresse, les incendies, les inondations dévastatrices, les pluies torrentielles, les vents violents, les ouragans, les tremblements de terre, les glissements de terrain, le froid intense, les neiges abondantes, etc., il est nécessaire de vivre selon l’enseignement de Dieu, d’appliquer ses préceptes, ses lois, ordonnances et commandements, et d’aimer tous les êtres vivants d’un égal amour en les voyant tous égaux : tous les êtres humains sans exception, tous les animaux terrestres et aquatiques, et tous les végétaux dans leur diversité, du brin d’herbe au grand arbre.

L’homme, par sa désobéissance à Dieu, à son refus de vivre selon l’enseignement divin, par son attitude uniquement axée sur le plaisir des sens et ses actes essentiellement intéressé, est à l’origine de tous ces fléaux.

Si nous voulons mettre un terme à tous ces fléaux, nous devons impérativement supprimer leurs causes à leurs racines.

Pour cela nous devons absolument obéir à Dieu, faire sa divine volonté, lier nos désirs et nos intérêts aux siens, toujours agir comme Il le désire avec promptitude, et nous abandonner entièrement à Lui.

Nous devons absolument cesser définitivement et dès maintenant, d’avorter, de tuer les animaux terrestres et aquatiques dans les abattoirs, en pleine mer par les chalutiers, dans les bassins piscicoles, aquacoles et partout ailleurs, à l’origine de l’holocauste animal, qui provoque ça et là des guerres, des soulèvements violents, où de nombreux hommes sont tués à leur tour en guise de sanction.

Nous devons aussi interdire immédiatement tous les élevages d’animaux terrestres et aquatiques, qui les conduisent inévitablement à la souffrance, car il n’y a pas de bien-être animal à ce niveau, puis fatalement à la mort. Elever des animaux pour les tuer ensuite, est criminel.

Il faut nécessairement fermer toutes les poissonneries, boucheries, abattoirs et autres centres de la mort, ne plus manger de viande, de poisson et d’œuf, interdire immédiatement la consommation d’alcool, de drogues, de produits excitants tels le café, le thé, le tabac, et surtout, stopper l’extraction des énergies fossiles, pétrole, gaz, charbon.

La cause sera alors anéantie, l’homme ne vivra plus dans le péché, la paix et l’harmonie règneront sur terre.

Lorsqu’une nation est régie par les principes issus de l’enseignement de Dieu, la conscience du Seigneur Suprême se répand alors naturellement partout sur terre, pour le bien de tous les êtres vivants, les êtres humains, les animaux et les végétaux. Telle est la perfection de l’existence.

L’être humain digne, honnête et vertueux obéit à Dieu et fait ce que dit le Seigneur Suprême sans faillir. Dieu le prend alors sous sa protection.

Le Seigneur dit à cet égard : « Abandonne-toi totalement à Moi, et Je te prendrai sous Ma protection, Je te protégerai de tous les périls. Tu connaîtras la paix absolue, et tu atteindras Mon éternelle et suprême demeure ».

Le Seigneur ajoute : « Je désire voir heureux tous les êtres de ce monde ».

Jésus était végétarien, il pratiquait le végétarisme spirituel.

De très nombreux passages de son enseignement ont été supprimés et modifiés, et des ajouts ont été apportés sur ordre de l’Empereur Justinien, qui voulait que cette nouvelle religion émergente soit en phase avec celle en vigueur à cette époque-là. Jésus enseignait par l’exemple, et ne mangeait pas de viande, de poisson et d’œuf. Tous ses disciples ainsi que les apôtres le suivaient dans cette voie pure. Ils étaient tous sans péchés, car ils vivaient selon l’enseignement de Krishna, Dieu, la Personne Suprême, Primordiale, Infinie et Absolue.

Pour connaître la parole de Jésus concernant le végétarisme spirituel, ouvrez le livre « Ne tuez pas et ne mangez pas la chair des animaux », page 4 et page 5.

Par le végétarisme spirituel, expression des principes régulateurs qui maintiennent l’homme dans la pureté, Dieu attire l’attention des êtres humains sur la non-violence, la protection de tous les animaux terrestres et aquatiques, de tous les végétaux, du brin d’herbe au grand arbre qui abrite de nombreux êtres vivants, sur la fraternité, l’harmonie et la bienfaisance qui doivent unir tous les hommes sans exception, blancs, noirs, jaunes, rouges, métis, et les conduire à atteindre la réalisation spirituelle et la pureté de l’être.

Le végétarisme spirituel conduit l’homme à aimer de manière inconditionnelle et d’un égal amour tous les êtres humains sans exception, tous les animaux terrestres et aquatiques, et tous les végétaux, du brin d’herbe au grand arbre. Telles sont la raison d’être et la perfection de l’existence.

Je suis le serviteur éternel de Krishna, Dieu, la Personne Suprême.

Que signifie Saul Judoeus ?

Saul signifie : Paul

Judoeus signifie spirituellement et littéralement :

Serviteur éternel de Dieu. Celui avec qui Dieu a établi une alliance éternelle.

Celui qui a noué un lien d’amour spirituel éternel et une relation éternelle qui l’unit à Dieu, qui est totalement abandonné à Krishna, Dieu, la Personne Suprême, qui le sert avec amour et dévotion, et qui marche avec Lui dans la fidélité, l’humilité, l’obéissance et le respect.

Krishna, sous son aspect d’Âme Suprême que Jésus appelait l’Esprit Saint, demeure en Lui.

Ce que Krishna, Dieu, la Personne Suprême m’a appris, je vous le révèle à mon tour. Je vous retransmets son propre enseignement sublime, tel quel, sans rien changer, modifier, ajouter, ou supprimer. J’explique les saintes écritures originelles selon leur signification originelle, en veillant à ce que vous sachiez que Krishna, la Personne Souveraine est l’objectif ultime de toutes les âmes incarnées de ce monde.

Je suis venu transmettre à l’humanité entière la parfaite connaissance éternelle, grâce à laquelle nous pouvons savoir qui nous sommes vraiment en redécouvrant notre véritable identité, dire pourquoi le cosmos matériel avec les innombrables galaxies qui y flottent a été créé, pourquoi nous y sommes, pourquoi nous devons connaître tant de souffrances, de malheurs, et pourquoi nous devons nous réincarner et mourir de manière répétitive.

Nous en saurons plus encore sur le cycle répétitif de la renaissance et de la mort dont la réincarnation est la réalité cachée aux hommes. Nous en saurons plus encore sur la loi divine liée à la nature matérielle appelée karma, loi action-réaction ou loi de cause à effet, qui entraîne les êtres humains dans la souffrance et dans le conditionnement, retenant l’âme enchainée à la matière. Nous en saurons plus encore sur l’existence du monde spirituel, le monde réel où se trouve la vraie vie, tout de connaissance, de félicité et d’éternité. Nous saurons comment il est, les êtres saints tous serviteurs éternels de Dieu qui y vivent, la liberté absolue qui y règne, et la diversité qui le compose. L’univers matériel en est le reflet dénaturé. Nous découvrirons aussi de très nombreux autres sujets.

La science de Dieu est destinée à élever l’être humain de l’ignorance des données relatives à la vérité existentielle, à la vertu. Il peut alors pénétrer la connaissance de l’âme. Grâce à elle, il apprendra à poursuivre son évolution spirituelle jusqu’au niveau de la pure vertu, et percer le secret du service de dévotion offert au Seigneur Krishna qui peut, seul, lui permettre d’approcher Dieu, d’entrer dans son royaume absolu tout de connaissance, de félicité et d’éternité, afin de vivre auprès du Seigneur pour toujours.

Le service de dévotion est l’expression et la manifestation de l’amour que l’on éprouve pour Dieu. C’est la voie du développement de l’amour pour Dieu en son état pur sans la moindre arrière pensée ou calcul d’aucune sorte, on l’appel dès lors, le service d’amour et de dévotion. C’est la phase finale de la voie de l’union et de la communion avec Krishna, Dieu, la Personne Suprême, et se pratique par l’abandon total de soi au Seigneur Suprême.

Je suis venu rendre la vue à tous les êtres humains sans exception, remettre Dieu dans leur cœur et dans leur mental, prévaloir sa prééminence, son unicité, son immuabilité et son absoluité.

Paroles de sagesse, la sagesse de Dieu.

A celui qui marche sur le chemin du bien, Dieu accorde en vérité l’intelligence, l’entendement et la miséricorde. Il fait cesser les punitions, les tourments, et le délivre des liens du mal. Il le délivre et le confond par la connaissance de la vérité. Il devient le chemin pour ceux qui sont égarés, connaissance pour ceux qui sont dans l’ignorance, découverte pour ceux qui le cherchent, soutient pour ceux qui tremblent, pureté pour ceux qui sont souillés.

Bienheureux celui qui a ouvert les yeux des aveugles. Dieu est là, et se laisse trouver par ceux qui le cherchent.

Celui qui ne cherchera pas à connaître les racines du mal, demeurera esclave du mal.

Celui qui ne saura pas qui il est réellement, ni comment il est venu en ce monde, ne comprendra pas ni ne saura comment il s’en ira, ni où il ira. Il demeurera prisonnier de ce monde de souffrance.

Celui qui ne rejette pas la concupiscence, l’envie, le désir, la convoitise, l’avidité, le matérialisme, le mal sous toutes ses formes, et qui n’éteint pas la colère, ferme les portes de la vérité et se dirige vers l’enfer.

Le chemin qui conduit à la lumière, c’est l’abandon de soi au Seigneur Krishna et le service d’amour et de dévotion qui Lui est offert, et la lumière pure n’est autre que Krishna lui-même.

Qui sert le Seigneur est libéré de ses dettes.

Quiconque pratique le service de dévotion en pleine conscience de Krishna, Dieu, la personne Suprême, s’acquitte automatiquement de toutes dettes envers les sages, les êtres célestes et les ancêtres, envers lesquels nous sommes tous généralement redevables.

Quiconque s’engage pleinement dans le service du Seigneur n’a plus, ni devoirs, ni obligations envers les êtres célestes, les sages, ses ancêtres, sa famille, les êtres humains et tous les êtres vivants en général.





SAUL JUDOEUS

Facebook

VISITEURS

4203640

Visiteurs en Ligne

4203640





Visiteurs par pays


SONDAGE


Comment avez-vous trouvé ce livre ?









RÉSULTATS DU SONDAGE


Nombre de votants:518

Excellent: 168 (32%)
Très bien: 65 (13%)
Bien: 93 (18%)
Médiocre: 33 (6%)
Peu intér.: 159 (31%)