Ne tuez pas, et ne mangez pas la chair des animaux
Page 14 sur 64

Selon la loi du karma, ceux qui permettent que l’on tue un animal, ceux qui accomplissent l’acte meurtrier, ceux qui vendent la chair de l’animal abattu, ceux qui l’apprêtent, ceux qui achètent une telle nourriture et ceux qui la mangent, tous sont responsables des souffrances infligées aux animaux. Ils auront tous à souffrir pour cela dans leur vie future.

Adoptons le végétarisme spirituel.

Le végétarisme spirituel consiste à manger des aliments végétaux après les avoir offerts au préalable au Seigneur. Si nous adoptons ce mode de sacrifice qui consiste à purifier nos aliments en les offrant à Dieu avant de les manger, le Seigneur Suprême nous protègera de tout karma résultant de la destruction des végétaux. Sinon, selon la loi du karma, nous serons personnellement tenus responsables d’un tel acte, et devrons en subir les conséquences.

Les êtres vertueux, serviteurs de Dieu, qui appliquent naturellement les directives du Seigneur Suprême sont libérés de toutes fautes, parce qu’ils ne mangent que des aliments offerts en sacrifice à Dieu.

Mais ceux qui préparent des mets (viande, poisson, œuf) pour leur seul plaisir des sens, ne se nourrissent, en vérité, que de péché.

Les êtres humains sont pourvus de céréales, de fruits, de légumes et de lait, par la grâce de l’Eternel Suprême. De se nourrir ainsi de mets sanctifiés, nous protège du karma, favorise notre progrès spirituel, et nous permet de vivre dans la sainteté. Nous pouvons sanctifier notre repas en l’offrant en sacrifice à Dieu, en ces termes :

« Permet-moi Seigneur de te présenter mon hommage respectueux. Permet-moi Seigneur de t’offrir ce repas, cette humble offrande. Haré Krishna, haré Krishna, Krishna krishna, haré haré / Haré Rama, haré Rama, Rama Rama, haré haré ».

Ce chant en sanskrit veut dire : « Ô Seigneur, Ô source de tout bonheur, s’il te plaît, fais de moi ton serviteur (ta servante) bien aimé ».

Ne buvons rien, ne mangeons rien, sans l’offrir au préalable à Krishna, Dieu, la Personne Suprême. Offrons-Lui également tous nos actes, notre journée, notre existence, en somme tout ce que nous faisons et possédons, ainsi nous vivrons constamment dans la pureté.

Obéissons à Dieu, faisons sa seule volonté, et appliquons ses lois et ses commandements. Mais si nous voulons vivre dans la sainteté, appliquons à la lettre les principes régulateurs du Seigneur Suprême, dont voici la teneur :

Tu ne mangeras ni viande, ni poisson ni œuf.

Tu n’auras pas de rapports sexuels hors mariage.

Facebook

VISITEURS

1574670

VISITEURS EN LIGNE

1574670





Visiteurs par pays