Paroles de sagesse, la sagesse de Dieu
Page 367 sur 527

Tel est le choix que j'ai fait. Quand je quitterai mon corps matériel, en compagnie des compagnons du Seigneur, je retournerai dans le royaume absolu de Krishna, tout de connaissance, de félicité et d'éternité, où je continuerai de le servir avec amour et dévotion.

Faites comme moi vous aussi. Le véritable bonheur éternel c'est auprès de Dieu que nous l'aurons, et nulles parts ailleurs.

Le Seigneur dit :

« Ce n'est que par le service de dévotion, et seulement ainsi, que l'on peut Me connaître tel que Je suis. Et l'être qui, par une telle dévotion, devient pleinement conscient de Ma Personne, peut alors entrer dans Mon royaume absolu. »

« Ce n'est qu'en Me servant avec un amour et une dévotion sans partage que l'on peut Me connaître tel que Je suis et de même, en vérité, Me voir. Ainsi, et seulement ainsi, pourra-t-on percer le mystère de Ma Personne. »

« Quand ils M'ont atteint, les êtres saints imbus de dévotion, ces nobles âmes, s'étant par là élevés à la plus haute perfection jamais plus ne reviennent en ce monde éphémère où règne la souffrance. »

« Celui qui connaît l'absolu de Mon avènement et de Mes actes n'aura plus à renaître dans l'univers matériel. Quittant son corps, il entre dans Mon royaume éternel ».


Logos 400

Aller au tableau des logos


La véritable résurrection.

Tant que l'être spirituel incarné demeure éloigné de Dieu, rompt le lien qui l'unit au Seigneur Suprême et ne veut pas Lui obéir, recherchant uniquement le plaisir de ses sens plongé dans la vie matérialiste, il demeurera dans l'ignorance de Dieu, de sa véritable existence et de son identité réelle.

Il ne connaîtra que la mort, même s'il vit, car le fait de changer de corps matériel plonge l'être incarné dans l'oubli. En vérité, dans ce que l'on appel la mort, le corps matériel est anéanti et le corps spirituel demeure en tout temps.

La résurrection ne s'applique qu'à Dieu et à ses représentants, car elle ne concerne non pas le corps matériel, mais plutôt le corps spirituel.

La résurrection des morts correspond, en vérité, à la résurrection du corps subtil, c'est la renaissance de l'être spirituel à la vraie vie. Elle s'applique à la transformation de l'être mortel en un être immortel, d'un être matériel en un être spirituel, d'un être humain en un être divin.

Facebook

Visiteurs

1678600

Visiteurs en Ligne

1678600





Visiteurs par pays