Paroles de sagesse, la sagesse de Dieu
Page 263 sur 527

offert, le cœur pur. Quiconque les assimile et les applique est aussitôt libéré et retourne auprès de Dieu, dans son royaume éternel et absolu. La religion suprême, c'est celle qui enseigne à ses fidèles à aimer Dieu, à s'abandonner à Lui, à le servir avec amour et dévotion, à renouer le lien qui unit au Seigneur Suprême et à aimer tous les êtres vivants, humains, animaux et végétaux, sans exception.

Heureux ceux qui s'abandonnent à l'Eternel Suprême, qui lui obéissent, qui font sa divine volonté et qui le servent avec amour et dévotion, car ils sont assurés de sa divine protection. Le Seigneur les protège lui-même ou il envoie ses messagers personnels s'en occuper. Les messagers personnels de Dieu sont toujours disposés à protéger les serviteurs et les servantes du Seigneur contre leurs ennemis, les êtres envieux et méchants, les catastrophes naturelles et contre tout autre danger qu'ils pourraient rencontrer en ce monde. Qu'ils soient confiants dans la protection que leur assure Dieu.

Dans l'univers matériel, on rencontre des dangers à chaque pas, mais ces dangers ne visent pas les dévots et les dévotes qui se sont abandonnés au Seigneur et qui prennent plaisir à le servir avec amour et dévotion, le cœur pur.


Logos 314

Aller au tableau des logos


L'Eternel Suprême dit : « Celui dont les actes, le bonheur et la lumière sont purement intérieurs, celui-là est le parfait spiritualiste ; âme réalisée, libérée, il atteindra l'Absolu (Dieu) ».

L'être libéré connaît le vrai bonheur. Ainsi peut-il s'asseoir en silence, n'importe où, et se réjouir intérieurement des activités de la vie. Il ne cherche plus de joies matérielles extérieures, car il sait qu'elles sont éphémères. On appelle cet état, la sérénité. Lorsqu'on l'atteint, on est assuré de revenir auprès de Dieu.


Logos 315

Aller au tableau des logos


Ne nous laissons pas berner par les illusions, et faisons le bon choix.

Nombreuses sont les personnes qui se laissent entraîner par les matérialistes, qui leur font miroiter le rêve « américain », soit une existence axée sur les multiples plaisirs des sens, ou la richesse, le pouvoir et les honneurs sont le socle, mais qui n'ont qu'une durée éphémère, où la souffrance ne peut-être supprimée et une fin dont la mort est le signe. Dieu Lui-même nous prévient que l'univers matériel est un monde de souffrance, qui sera un jour annihilé.

Facebook

Visiteurs

1678521

Visiteurs en Ligne

1678521





Visiteurs par pays