Paroles de sagesse, la sagesse de Dieu
Page 231 sur 527

En vérité, qui aime Dieu, aime aussitôt et simultanément tous les êtres vivants, les êtres célestes, les êtres humains, les animaux et les végétaux, d'un amour inconditionnel. Le service de dévotion offert à Dieu donne accès au service d'amour. Ce doux sentiment que l'on éprouve en s'engageant avec amour dans le service sublime du Seigneur, n'est pas limité à l'existence du corps. On le qualifie de spirituel, car il continue d'exister après la mort, vu l'affection et le sentiment d'amour qu'il diffuse, qui pénètrent l'essence spirituelle de l'être, voilà pourquoi il est éternel. Il est supérieur aux sentiments d'amour qu'éprouvent les êtres humains sur terre, basés sur l'attrait physique uniquement, dont la durée n'est qu'éphémère.

Aimer, est le principe même de la vie. Réaliser Dieu, avoir conscience de sa Divine Personne, le connaître tel qu'il est réellement, et faire croître notre amour pour Lui, permet d'atteindre la réalisation du soi et le bonheur réel.


Logos 261

Aller au tableau des logos


L'Eternel Suprême dit : « en Moi, Krishna, en Ma forme personnelle, absorbe toujours tes pensées. Me dédiant tes actes, tournant vers Moi ton mental et ton intelligence, sans nul doute tu viendras à Moi ».

Ce que Krishna, Dieu, la Personne Suprême enseigne ici est d'une importance capitale pour quiconque agit au cœur de l'existence matérielle. Le Seigneur ne recommande pas d'abandonner ses devoirs et ses occupations courantes, mais plutôt de les accompagner du souvenir constant de sa Personne, grâce au chant des saints noms de Dieu. Ce chant nous lavera de toute souillure matérielle et absorbera le mental et l'intelligence en Dieu, permettant ainsi, sans l'ombre d'un doute, notre retour à la demeure suprême, le royaume éternel.

Le chant des Saints Noms du Seigneur, paroles en sanskrit qui veulent dire : « Ô Seigneur, Ô Source de tout bonheur, s'il te plaît, fais de moi ton serviteur (ta servante) bien aimé ».

haré krishna, haré krishna, krishna krishna, haré haré / haré rama, haré rama, rama rama, haré haré.


Logos 262

Aller au tableau des logos


C'est la présence de l'âme qui provoque la croissance et les diverses transformations du corps. Après l'anéantissement du corps, l'âme n'est pas détruite, mais continue de vivre. L'âme ne connait ni la naissance ni la mort. Vivante, elle ne cessera jamais d'être. Non née, immortelle, originelle, éternelle, elle n'eut jamais de commencement et jamais n'aura de fin. Elle ne meurt pas avec le corps.

Facebook

Visiteurs

1672788

Visiteurs en Ligne

1672788





Visiteurs par pays