Paroles de sagesse, la sagesse de Dieu
Page 186 sur 527

êtres et les fait tomber de leur haute position en ce monde matériel. Une fois sur terre, ils devront tout recommencer.

Par contre, les fruits du service d'amour et de dévotion offert au Seigneur ont beaucoup plus de valeur que l'élévation aux planètes paradisiaques, car ils permettent d'atteindre Dieu et d'entrer dans son royaume éternel, d'où l'on ne revient plus dans l'univers matériel. Le Seigneur peut libérer l'être incarné de l'enchaînement des morts et des renaissances. Seul le service de dévotion permet d'atteindre la planète spirituelle de l'Eternel Suprême, et là encore, on ne se livre qu'à une seule occupation : servir le Seigneur avec amour. En effet, les activités propres au service de dévotion demeurent les mêmes, que ce soit ici-bas ou dans le monde spirituel. Le service de dévotion n'est sujet à aucun changement et il est sublime.


Logos 187

Aller au tableau des logos


Pourquoi Dieu châtie ceux qui font le mal ?

On distingue deux sortes de châtiments : celui qu'un guerrier inflige à son ennemi, et celui qu'un fils reçoit de son père. Or, il existe évidemment une énorme différence entre les deux.

Dieu ne conçoit d'inimitié à l'égard d'aucun être vivant. Bien au contraire, il se préoccupe toujours du bien de tous, sans exception, et lorsqu'il punit, son châtiment est comparable à celui d'un père qui châtie son fils. S'il châtie ceux qui font le mal sous quelques formes que ce soient, c'est seulement pour qu'ils fassent pénitence, se repentent, se corrigent et finissent par s'aimer les uns les autres.
Ainsi, un châtiment est infligé à seule fin de ramener l'être fautif à la raison et de lui faire prendre conscience de son erreur, afin qu'il ne recommence plus jamais et qu'il comprenne qu'en subissant le châtiment il efface ses péchés.


Logos 188

Aller au tableau des logos


Les deux formes d'oubli.

La première forme d'oubli survient à l'instant de la mort. L'âme se trouvant enfermée dans son corps éthéré est transportée par les assistants du Seigneur Krishna dans le sein d'une nouvelle mère, qui lui donnera ainsi un nouveau corps matériel. C'est le corps de matière, qui plonge l'être spirituel incarné dans l'oubli de tout ; de Dieu, de sa vie antérieure, de sa véritable identité, de l'existence réelle… Cet oubli est accentué par l'énergie externe ou énergie matérielle du Seigneur sous sa forme de

Facebook

Visiteurs

1672701

Visiteurs en Ligne

1672701





Visiteurs par pays