Paroles de sagesse, la sagesse de Dieu
Page 103 sur 527

Ceux qui connaissent vraiment Dieu et la relation grâce à laquelle ils sont unis au Seigneur Suprême, rejettent le matérialisme et détestent l'univers matériel. Ils sont uniquement attirés par Dieu et ne recherchent que sa seule compagnie. N'oublions pas que nous sommes des entités spirituelles, des âmes spirituelles, et non le corps matériel. Qui a conscience de cette vérité, sort des ténèbres et renoue le lien qui l'unit à Dieu.


Logos 44

Aller au tableau des logos


Dieu dit : « Aucune arme ne peut fendre l'âme, ni le feu la brûler. L'eau ne peut la mouiller, ni le vent la dessécher. L'âme est indivisible et insoluble. Le feu ne l'atteint pas, elle ne peut être desséchée. Elle est immortelle et éternelle, omniprésente, inaltérable et fixe. Il est dit de l'âme qu'elle est invisible, inconcevable et immuable. La sachant cela, tu ne devrais pas te lamenter sur le corps. Et même si tu crois l'âme sans fin reprise par la naissance et la mort, tu n'as aucune raison de t'affliger. La mort est certaine pour qui naît, et certaine la naissance pour qui meurt. Toutes choses créées sont, à l'origine, non manifestées. Elles se manifestent dans leur état transitoire, et une fois dissoutes, se retrouvent non manifestées. A quoi bon s'en attrister ?

Certains voient l'âme, et c'est pour eux une étonnante merveille. D'autres en parlent et d'autres encore en entendent parler. Il en est cependant qui, même après en avoir entendu parler, ne peuvent la concevoir. Celui qui siège dans le corps est éternel, il ne peut être tué. Tu n'as donc à pleurer personne ».


Logos 45

Aller au tableau des logos


Dieu dit dans les saintes écritures originelles, le véritable évangile :

« A l'instant de la mort, l'âme prend un nouveau corps, aussi naturellement qu'elle est passée, dans le précédent, de l'enfance à la jeunesse, puis à la vieillesse. Ce changement ne trouble pas qui a conscience de sa nature spirituelle. A l'instant de la mort, l'âme revêt un corps nouveau, l'ancien devenu inutile, de même que l'on se défait de vêtements usés pour en revêtir de neufs. Sache que ne peut être anéanti ce qui pénètre le corps tout entier. Nul ne peut détruire l'âme impérissable. L'âme est indestructible, éternelle et sans mesure. Elle ne connaît ni la naissance ni la mort. Vivante, elle ne cessera jamais d'être. Non née, immortelle, originelle, éternelle, elle n'eut jamais de commencement, et jamais n'aura de fin. Elle ne meurt pas avec le corps. Seuls les corps matériels qu'elle emprunte sont sujets à la destruction ».

Facebook

Visiteurs

1672890

Visiteurs en Ligne

1672890





Visiteurs par pays