Paroles de sagesse, la sagesse de Dieu
Page 90 sur 527

passé où nous n'existions pas, et à la fin de vie du corps, nous ne serons pas détruits, car nous n'aurons pas de fin puisque nous sommes immortels.

Dans un rêve, nous pouvons voir notre propre tête ensanglantée et ainsi comprendre que notre moi réel demeure en réalité à l'écart de l'expérience du rêve. De même, alors que notre corps s'éveille, nous pouvons voir qu'il est le produit des cinq éléments de la nature matérielle ; la terre, l'eau, le feu, l'air et l'éther. Par conséquent, nous devons comprendre que le moi réel, l'âme spirituelle, est distinct du corps qu'il observe, et demeure immortel.

Lorsque les corps de matière dense et éthéré qui recouvrent l'âme incarnée meurent, l'entité spirituelle à l'intérieur reprend sa véritable identité spirituelle. Les corps matériels, les qualités et les activités de l'âme spirituelles sont créés par le mental matériel. Cet état d'esprit est lui-même créé par la puissance illusoire du Seigneur Suprême, et ainsi l'âme assume l'existence matérielle. La vie matérielle, basée sur l'identification de l'âme au corps, ou concept corporel de l'existence, appelé aussi faux ego, est développée et détruite par le fonctionnement de la vertu, de la passion et de l'ignorance, qui sont les éléments constitutifs du corps. L'âme à l'intérieur du corps est auto-lumineuse, (une radiance émerge de son corps l'enveloppe) est séparée du corps matériel visible et du corps éthéré invisible. Il reste la base fixe de l'évolution de l'existence corporelle, tout comme le ciel éthéré est le fond immuable de la transformation matérielle. Par conséquent, l'âme spirituelle est sans fin et sans comparaison matérielle.

En méditant constamment sur le Seigneur Suprême, Krishna, et en appliquant une intelligence claire et logique, nous devrions soigneusement considérer notre vrai moi, et comprendre comment il se situe dans le corps matériel.

Nous devrions savoir que nous ne sommes pas différents de Krishna, Dieu, la Personne Suprême, qui est aussi la Vérité Absolue, la demeure suprême, car comme le Seigneur Suprême nous sommes de nature spirituelle. Ainsi, en nous tournant vers l'Âme Suprême, qui est libre de toute erreur d'identification matérielle, nous ne remarquerons même pas la mort quand elle viendra. Nous ne verrons pas non plus notre corps mourant ou le monde matériel qui nous entoure, car nous nous rendrons compte que nous en sommes séparés.


Logos 23

Aller au tableau des logos


Celui qui est convaincu de son identité spirituelle, qui se sait être une âme spirituelle libre de toute conception matérielle de l'existence, qui s'est libéré de toute illusion et qui transcende l'influence des attributs de la nature matérielle (la vertu, la passion, l'ignorance), qui cherche sans relâche à cultiver la connaissance spirituelle et qui s'est complètement détaché du plaisir des sens, celui-là peut retourner auprès de Dieu,

Facebook

Visiteurs

1578483

Visiteurs en Ligne

1578483





Visiteurs par pays