Paroles de sagesse, la sagesse de Dieu
Page 215 sur 527

donner une vie exempte de souffrance. Vivre, c'est naître, vieillir, souffrir, mourir, et cela dans tout le cosmos matériel. Mais celui qui connaît sa véritable condition de serviteur éternel du Seigneur réalise par là, la position de la Personne Suprême, Dieu, et s'engage avec amour à son service. Il a alors toute qualité pour atteindre les planètes spirituelles, où n'existent ni la triste vie matérielle, ni les influences du temps et ni la mort. La connaissance de sa propre nature implique aussi que l'on reconnaisse la nature sublime du Seigneur.

Celui qui, bien à tort, croit l'âme individuel distincte de Dieu égale au Seigneur, baigne dans les ténèbres. Au contraire, il cherche à devenir lui-même un « Seigneur » et se prépare ainsi à mourir et à renaître maintes et maintes fois. Mais celui qui reconnaît sa nature de serviteur se met au service de Dieu et se prépare dès lors à rejoindre le royaume de l'Eternel Suprême. Le service offert au Seigneur porte le nom de service de dévotion ou service d'amour et de dévotion, car il est la manifestation de l'amour pour Dieu.


Logos 235

Aller au tableau des logos


L'Eternel Suprême dit : « Sois ferme dans le yoga. Fais ton devoir, sans être lié ni par le succès ni par l'échec. Cette égalité d'âme, on l'appelle yoga ».

Dieu dit à l'être humain qu'il doit suivre la voie du yoga ; mais quel est ce yoga ?
Le terme « yoga » veut dire : concentration sur l'Absolu par la maîtrise des sens, d'ordinaire constamment agités. Et cet Absolu, c'est le Seigneur Suprême.

S'Il demande personnellement à l'être humain d'agir et donc de le servir, ce dernier n'a pas à se préoccuper de l'issue de ses actes. Le succès, la victoire, sont dans les mains de Dieu. L'être humain, pour sa part, n'a qu'à suivre ses instructions. Suivre les instructions du Seigneur constitue le vrai yoga, qui trouve son application pratique dans la conscience de Dieu. Elle seule nous permet d'abandonner tout instinct de possession. Si l'on veut s'acquitter de ses devoirs en étant conscient de Dieu, on doit devenir son serviteur, ou le serviteur de son serviteur. Tel est le seul moyen de progresser sur la voie du yoga.

Ce n'est pas soi-même qu'il faut chercher à satisfaire, comme on le croit dans le monde matériel, mais bien Dieu. Et à moins de satisfaire la volonté de Dieu, on ne peut prétendre observer le vrai principe de la spiritualité. Ainsi, l'intérêt de l'être humain est de faire la volonté de Dieu, comme le Seigneur Lui même le laisse entendre.

Facebook

Visiteurs

1580608

Visiteurs en Ligne

1580608





Visiteurs par pays