Chaitanya, l'Avatar d'Or
Page 9 sur 89

De fait, tout être vivant est destiné à atteindre le Seigneur Suprême, et tous peuvent comprendre la relation qui les unit l'Un à l'autre. L'accomplissement des devoirs visant la perfection est appelé «service de dévotion»; parvenu à maturité, ce service devient amour pour Dieu, le véritable but de la vie pour tous. L'être n'est pas destiné à connaître le succès dans les rites religieux, l'essor économique ou le plaisir des sens. Il ne doit même pas aspirer à la libération. Son seul désir devrait de parvenir au niveau du service d'amour sublime offert au Seigneur. Les traits infiniment fascinants de Krishna favorisent notre accès à la conscience de Krishna, qui, lorsqu'on s'y engage, permet de réaliser le lien entre soi et Dieu.

Seul le service de dévotion permet de trouver Dieu, et de l’approcher. La seule alternative consiste donc à chercher le trésor caché, Krishna, Dieu, grâce au service de dévotion accompli en pleine conscience de Krishna. Telle est la fortune cachée qui jamais ne tarit, de sorte qu'en l'acquérant, on devient riche à tout jamais. Qui est pauvre en dévotion et en conscience de Krishna sera toujours en manque de gains matériels, tantôt souffrant des morsures de créatures venimeuses, tantôt subissant l'échec, tantôt encore adhérant à la doctrine du monisme à en perdre son identité ou étant dévoré par un immense serpent. Seulement en renonçant à tout cela pour s'établir fermement dans la conscience de Krishna, dans le service de dévotion du Seigneur, connaîtra-t-on la véritable perfection de l'existence.
Les voies de l'action intéressée, du savoir spéculatif et de la méditation ne mènent pas à la perfection, alors que la pratique du service de dévotion permet à coup sûr d'approcher le Seigneur. C'est pourquoi tous les Écrits védiques recommandent l'adoption de cette voie.

Le Seigneur dit : «Nul ne peut, par la spéculation philosophique, le yoga ou l'austérité, Me donner autant de plaisir que par la pratique du service de dévotion.»

Le Seigneur n'est cher qu'à Ses dévots, et seul le service d’amour et de dévotion offert à Dieu permet de L'atteindre. Fût-il de la plus basse classe sociale, le dévot est automatiquement lavé de toute souillure. Le service de dévotion constitue l'unique voie d'accès à Dieu, la Personne Suprême.

Telle est la seule perfection reconnue par toutes les Écritures védiques. De même qu'un miséreux devient heureux dès qu'il reçoit quelque trésor, la personne qui s'établit dans la pratique du service de dévotion voit naturellement ses tourments matériels s'évanouir. En progressant sur cette voie, elle acquiert l'amour pour Dieu et, développant celui-ci, s'affranchit de tout asservissement matériel. N'allons pas croire, cependant, que la disparition de la pauvreté et la libération représentent la finalité de l'amour pour Krishna. C'est plutôt dans le fait de prendre goût à cet échange de service affectueux que réside l'amour pour Dieu, Krishna. Tous les textes védiques stipulent que l'accès à cette relation d'amour qui unit l'être vivant au Seigneur Suprême constitue la raison d'être du service de dévotion. Notre véritable occupation est le service de dévotion, et notre but ultime, l'amour de Dieu. Tous les Écrits védiques, les saintes écritures originelles, ont ainsi Krishna pour centre ultime, car on peut apporter une solution à tous les problèmes de l'existence grâce à la connaissance de Krishna.

Facebook

Visiteurs

1574475

Visiteurs en Ligne

1574475





Visiteurs par pays