Paroles de sagesse, la sagesse de Dieu
Page 156 sur 527

Dans le cœur de chacun des êtres se trouve une manifestation de la conscience suprême, l'Âme suprême ou l'Esprit Saint, qui donne la mémoire à la conscience partielle des âmes distinctes que nous sommes. L'âme distincte, dotée d'une conscience partielle oublie les événements de sa vie passée, mais la conscience suprême lui rappelle comment agir en fonction du savoir qu'elle a acquis par le passé.

Chacun est libre de désirer ce qu'il veut, mais c'est le Seigneur Suprême qui comble tous les désirs. En d'autres termes, chaque être possède l'indépendance de penser ou de désirer comme il le veut, mais la satisfaction de ses désirs dépend de la volonté de l'Eternel Suprême.


Logos 136

Aller au tableau des logos


C'est en cultivant le savoir et le détachement comme l'explique avec force détails la philosophie de la science de Dieu, que l'on parvient à la véritable perfection de l'existence.

Le savoir consiste à prendre conscience que la mission de l'homme est de mettre fin aux souffrances de l'existence matérielle, et que malgré la nécessité de subvenir aux besoins de son corps d'une manière réglée, il est impératif de se détacher de ces activités animales, qui consistent à manger, dormir, s'accoupler et se défendre. Satisfaire uniquement les besoins du corps est synonyme de vie animale, alors que satisfaire les exigences de l'âme constitue la vraie mission de l'homme. Dieu est le but ultime de l'existence.

La perfection humaine est atteinte pour quiconque observe trois principes de civilisation, à savoir : Protéger la vache, car elle nourrit gratuitement l'humanité. Soutenir la culture spirituelle dont Dieu est la source, et par-dessus tout, devenir un pur dévot du Seigneur.

A moins de devenir un pur serviteur ou une pure servante de Dieu, personne ne peut atteindre la perfection de l'existence, qui consiste à être élevé jusqu'au monde spirituel où n'existent ni naissance, ni maladie, ni vieillesse, ni mort. Tel est le plus haut niveau de perfection que permet d'atteindre la vie humaine. Et à moins de poursuivre ce but, tous les efforts que l'homme peut accomplir en vue de l'amélioration des conditions de vie matérielle n'entraîneront que l'échec de sa mission humaine.


Logos 137

Aller au tableau des logos


Contraint de punir ceux qui agissent mal, le Seigneur n'en éprouve aucune joie, car tous les êtres spirituels distincts de lui sont, à l'origine, d'infimes parties de sa

Facebook

Visiteurs

1678825

Visiteurs en Ligne

1678825





Visiteurs par pays