La science spirituelle pure
Page 29 sur 692

Ces formes de vie sont comparables à divers types d'appartements dans une ville. Nous en habiterons un selon le loyer que nous pouvons payer, mais il n'en reste pas moins que tous existent simultanément. Pareillement, l'être vivant selon son karma, peut occuper l'un de ces corps: mais il y a également une évolution. Après le poisson, la prochaine étape sera la vie végétale. A partir de là, l'être vivant pourra devenir un insecte. Du stade de l'insecte, il passera à celui de l'oiseau, puis à celui de la bête, pour enfin évoluer jusqu'à la forme humaine. Si l'âme distincte se montre digne de sa condition humaine, elle pourra poursuivre son évolution. Sinon, elle devra à nouveau entrer dans le cycle évolutif. Cette forme humaine marque donc une étape importante dans l'évolution de l'être vivant.

Conscience: le chaînon manquant, p. 5

Techniques pratiques pour s'affranchir du karma et de la réincarnation

Ce sont les activités visant à la satisfaction des sens et dont le seul but est de plaire au mental et aux sens, qui sont la cause de l'enchaînement à la matière; tant que l'âme s'adonne à ces activités intéressées, elle ne cessera de transmigrer d'une espèce à une autre.

Risabhadeva, un avatar de Krsna, nous mit en garde en ces termes:"Les êtres ont le désir insatiable de satisfaire leurs sens. Une personne qui considère la satisfaction de ses sens comme le but de son existence, recherchera à tout prix une vie axée sur le matérialisme et se livrera à toutes sortes d'activités répréhensibles. Elle ignore que ses fautes antérieures lui ont valu son corps, qui, bien que temporaire, est la cause de sa triste condition. En fait, l'être vivant n'aurait pas dû revêtir un corps matériel, mais c'est le désir de satisfaire ses sens qui lui a valu ce corps. Je crois donc qu'il ne sied guère à un homme intelligent de se plonger à nouveau dans des actions ayant pour objet la satisfaction des sens, car elles le condamnent à recevoir sans cesse de nouveaux corps matériels. Tant que l'être ne s'enquiert pas des valeurs spirituelles de l'existence, il est vaincu et sujet aux souffrances qui découlent de l'ignorance. Qu'il soit entaché de péchés ou vertueux, le karma doit porter ses fruits. Le mental de la personne qui emprunte la voie du karma est dit être karmatmaka, c'est-à-dire teinté par les actes de nature intéressée. Tant que le mental est impur, la conscience est trouble, et tant que l'être sera préoccupé par l'action intéressée, il sera contraint d'accepter un corps matériel. Quand l'être vivant est sous l'influence de l'ignorance, il ne peut comprendre la nature de l'âme distincte et celle de l’Âme Suprême; son mental subit alors le joug de l'action intéressée. En conséquence, tant qu'il n'aura pas d'amour pour Dieu, il ne sera certainement pas dispensé de revêtir des corps matériels."

(S.B.5.5.4-6)

 

Facebook

VISITEURS

1574594

VISITEURS EN LIGNE

1574594





Visiteurs par pays