La science spirituelle pure
Page 27 sur 692

Le risque de devenir un fantôme n’est pas limité seulement au suicide mais à toute mort violente et soudaine tels un meurtre mais aussi celles résultant d’un incendie, d’une noyade, d’un accident, etc….

Sans spiritualité la société est suicidaire

Lorsque l’on fait référence au suicide, c’est au suicide du corps dont il s’agit, mais il existe une autre forme de suicide. Ce suicide est spirituel. Dans l’âge de Kali, l’âge dans lequel nous vivons, l’ignorance et l’athéisme (une manifestation de l’ignorance) prédomine, et l’on ignore souvent, l’existence de l’âme spirituelle. Et, même si l’on en connaît l’existence, on la considère néanmoins d’une façon très abstraite et superficielle, comme un vestige d’une croyance religieuse passée. Ainsi, la plupart des représentants de l’intelligentsia des sociétés modernes, philosophes, professeurs, écrivains et enseignants, ignorent ou nient carrément son existence, et de ce fait, le savoir qu’ils transmettent est incomplet et génère l’insatisfaction.

Ils ne reconnaissent pas en les Ecritures révélées, telles que les Ecritures védiques, un moyen infaillible d’acquérir la connaissance, et pourtant, dans la Bhagavad-gita, la réelle nature de l’homme et des êtres vivants, est révélée par Krishna. Sa nature est spirituelle et non pas matérielle. Il possède une âme, ou plus exactement, il est une âme, et, celle-ci est incarnée dans un corps matériel. Le suicide spirituel est terrible, car il oblige l’entité spirituelle ou l’âme spirituelle à souffrir dans un corps démoniaque durant de très nombreuses existences.

Changer de corps reflets de maya (nature matérielle)

La lune brille dans le ciel, unique et imperturbable, mais lorsqu'elle se reflète sur l'eau ou sur une nappe d'huile, elle semble prendre diverses formes à cause des oscillations du liquide provoquées par le vent. Pareillement, l'âme est l'éternel serviteur de Krsna, Dieu, la Personne Suprême; mais lorsqu'elle entre en contact avec les gunas, (les attributs de la nature matérielle) elle revêt différents corps - tantôt des corps de dévas, (habitants des planètes édéniques ou êtres vertueux) tantôt des corps d'hommes, de chiens, d'arbres et ainsi de suite. Sous l'influence de maya, l'énergie illusoire du Seigneur Suprême, l'être vivant s'identifie à telle ou telle personne, se croyant américain, indien, chat, chien, arbre... ou n'importe quoi d'autre. Voilà ce qu'on appelle maya. Lorsqu'on est libéré de cette confusion et qu'on comprend que l'âme n'appartient à aucune forme de ce monde matériel, alors on est parvenu au niveau spirituel. Dès que l'être vivant recouvre sa forme spirituelle et sa compréhension originelle, il s'abandonne aussitôt à la forme suprême, celle de Dieu, la Personne Souveraine.

Srimad-Bhagavatam, 10. 1.43

 

Facebook

VISITEURS

1574612

VISITEURS EN LIGNE

1574612





Visiteurs par pays