Paroles de sagesse, la sagesse de Dieu
Page 78 sur 527

Logos 7

Aller au tableau des logos


Le Seigneur enseigne que l'on peut satisfaire Dieu, la Personne Suprême, en appliquant les principes spirituels liés aux divisions sociales et qu'en retour, la société entière se verra comblée de tous les biens nécessaires à l'existence et toutes difficultés aplanies. Le Seigneur Suprême n'est-Il pas le soutien de tous les êtres ?

Si chaque membre de la société se voue à l'occupation qui lui est propre tout en cultivant la conscience de Dieu, sans aucun doute régneront la paix et le bonheur universels. Dégagé du souci des nécessités vitales, le monde entier se transformera alors en vaste espace spirituel, en une demeure spirituelle. Sans qu'il lui faille être transporté dans le royaume de Dieu. L'humanité entière, si seulement elle applique les enseignements de Krishna, Dieu, la Personne Suprême et accomplit les devoirs liés au développement de la conscience de Dieu, connaîtra le parfait bonheur.

Le Seigneur Suprême dit : « Tout homme s'adonne à divers actes, conformes ou non aux écritures révélées. Or sache-le, il suffit qu'on emploie le fruit de tels actes à M'adorer dans la conscience de Krishna pour être aussitôt béni d'un bonheur qui se perpétuera en cette vie et en la prochaine, dans ce monde comme dans l'autre. Là-dessus, aucun doute. »

Concluons, à partir de ces mots prononcés par le Seigneur, que les actes accomplis dans la conscience de Krishna, Dieu, assurent à tous la parfaite satisfaction de leurs désirs.


Logos 8

Aller au tableau des logos


Qui tue un être humain ou un animal, sera tué à son tour. Ceux dont le métier consiste à mettre à mort des milliers d'animaux dans les abattoirs, afin que d'autres puissent en acheter la chair pour la manger, doivent s'attendre à subir le même sort que ces animaux, vie après vie.

De nombreux scélérats violent leurs propres principes religieux. Les écritures judéo-chrétiennes disent clairement : « Tu ne tueras point. » Néanmoins, même certains chefs religieux sous divers prétextes, se livrent à l'abattage des animaux, tout en se faisant passer pour des saints. Une telle farce, une telle hypocrisie au sein de la société engendre d'innombrables fléaux, d'où les grandes guerres qui éclatent périodiquement et le déchaînement des éléments de la nature. Des masses de tels individus s'affrontent et s'entretuent alors sur le champ de bataille et/ou subissent

Facebook

Visiteurs

1578398

Visiteurs en Ligne

1578398





Visiteurs par pays