Paroles de sagesse, la sagesse de Dieu
Page 81 sur 527

Logos 11

Aller au tableau des logos


Personne ne peut servir le Seigneur au sein de son entourage sans être établi dans sa pure identité spirituelle, entièrement libre de toute souillure matérielle.

En vérité, une âme incarnée souillée par la matière transmigrera vers un autre corps matériel du fait de sa conscience matérielle. Habitée par des pensées matérielles à l'heure de sa mort, elle serra transférée dans un autre corps de matière. Selon le même ordre d'idées, lorsque l'on s'établit dans son identité purement spirituelle et que l'on médite sur le service d'amour absolu offert au Seigneur Suprême, on est promu au royaume spirituel pour vivre en compagnie de Krishna, Dieu, la Personne Suprême. Autrement dit, en pensant à Krishna et à ses compagnons en pleine conscience de son identité spirituelle, on se qualifie pour accéder au royaume spirituel. Personne ne peut envisager contempler les activités du monde spirituel sans être établi dans sa pure identité spirituelle, et savoir en conscience être une âme spirituelle.


Logos 12

Aller au tableau des logos


Qui est conscient de Dieu, développe le pur amour pour Krishna, la Personne Suprême. Quelle que soit la relation qu'entretient une personne avec le Seigneur Suprême, c'est celle qui émane de ses sentiments à l'égard de Dieu qui prime.

Toute relation personnelle avec Dieu débute obligatoirement par un rapport de serviteur à maître pour ensuite, le cas échéant, se développer en amitié, puis en amour parental et enfin en amour conjugal. Quiconque s'établit dans sa relation propre avec Dieu, la Personne Suprême, se trouve dans la meilleure relation qui soit pour lui. Cependant, une analyse des sentiments spirituels qui caractérisent les différentes relations avec le Divin révèle que la relation neutre (celle par laquelle on considère Dieu, uniquement comme étant l'Eternel Suprême) avec le Seigneur Suprême se trouve au premier échelon. Une réalisation plus poussée de Dieu consiste à le voir comme son maître puis, au-delà, comme son ami ; et plus élevée encore est la relation dans laquelle on perçoit le Seigneur comme son enfant. La relation parentale est ainsi plus évoluée et d'une qualité supérieure à la relation d'amitié, mais la relation suprême entre toutes est celle où l'on développe un amour conjugal pour le Seigneur Souverain.

La réalisation spirituelle empreinte d'une attitude de service est en soi transcendantale, mais lorsque cette attitude se transforme en sentiment fraternel, la relation s'approfondit davantage. Et quand l'affection s'intensifie, la relation en vient à s'établir au niveau parental. Au bout du compte, l'amour conjugal caractérise toutefois la plus haute relation qui puisse nous unir au Seigneur Suprême. Toute

Facebook

Visiteurs

1574567

Visiteurs en Ligne

1574567





Visiteurs par pays