Paroles de sagesse, la sagesse de Dieu
Page 342 sur 527

perfection de l'être humain consiste à se rappeler le Seigneur Suprême à la fin de sa vie.

En d'autres termes, il faut façonner son existence de manière à ce que progressivement le souvenir de Krishna, Dieu, la Personne Suprême, marque chacune des étapes de notre vie.

Le Seigneur Suprême dit :

Ainsi, en Ma forme personnelle absorbe toujours tes pensées sans faillir. Me dédiant tes actes, tournant vers Moi ton mental et ton intelligence, sans aucun doute tu viendras à Moi.

Celui qui se souvient toujours de Moi, le Seigneur Suprême, et sur Moi médite, sans s'écarter de la voie, celui-là, sans aucun doute vient à Moi. Il faut méditer sur le Seigneur Suprême en tant qu'Être Omniscient, le plus ancien, le Maître et le soutien de tout, qui, plus ténu encore que le plus ténu, est inconcevable, au-delà de l'intelligence matérielle, et toujours demeure une personne. Resplendissant comme le soleil, Il transcende ce monde de ténèbres.

Qui, à l'instant de la mort, fixe entre les sourcils son air vital et, avec la dévotion la plus profonde s'absorbe dans le souvenir du Seigneur Suprême, ira à Lui.

Ainsi établi dans le yoga [la pratique de l'union et de la communion avec Dieu], et prononçant la syllabe Om [vibration sonore spirituelle], suprême alliance de lettres, celui qui, à l'instant de quitter le corps pense à Moi, la Personne Suprême, celui-là, sans aucun doute, atteindra les planètes spirituelles.

Parce que constamment absorbé dans le service de dévotion, celui qui se souvient toujours de Moi, sans écart, M'atteint sans peine. Quand ils M'ont atteint, les spiritualistes imbus de dévotion, ces nobles âmes, s'étant ainsi élevés à la plus haute perfection, jamais plus ne reviennent en ce monde transitoire où règne la souffrance.

Toutes les planètes de l'univers (de l'univers matériel), de la plus évoluée à la plus basse, sont des lieux de souffrance où se succèdent la naissance et la mort. Mais pour l'âme qui atteint Mon royaume, il n'y a plus de renaissance (il n'y a plus de réincarnation sur une planète matérielle, le cycle des renaissances et des morts répétées s'achève).


Logos 376

Aller au tableau des logos


C'est l'intérêt de l'âme qu'il faut rechercher, pas celui du corps.

Celui qui accumule des biens en ce monde matériel tels que richesses, terres, maisons, relations, amis et enfants, ne les possède jamais que pour un temps limité.

Facebook

Visiteurs

1580766

Visiteurs en Ligne

1580766





Visiteurs par pays