Paroles de sagesse, la sagesse de Dieu
Page 341 sur 527

Logos 375

Aller au tableau des logos


C'est maintenant, au cours de notre vie présente, que nous devons préparer notre prochaine existence.

Le Seigneur dit : Ce sont les pensées, les souvenirs de l'être à l'instant de quitter le corps, qui déterminent sa condition future.

L'être humain intelligent s'y prépare et cherche à obtenir dans sa vie suivante le meilleur corps possible, c'est-à-dire un corps spirituel, comme en possèdent ceux qui retournent dans le royaume de Dieu.

Mais comprenons bien que pour ce qui est de la réincarnation, nous devons préparer dès maintenant notre prochaine vie, et nos actes, nos pensées, nos désirs, nos souvenirs, déterminent ce que sera cette prochaine existence, et le corps qui sera le notre.

Les matérialistes tournés vers le plaisir des sens accordent une très grande importance à l'existence présente malgré son caractère éphémère, et ainsi voit-on les êtres humains mettre l'accent sur le corps et ce qui s'y rattache. C'est ce qu'on appelle la conception corporelle de l'existence. Cette conception s'attache non seulement au corps, mais également aux proches, à l'épouse, au mari, aux enfants, aux amis, aux biens, à la patrie, et à tant d'autres choses qui s'éteignent lorsque s'achève l'existence présente. Lorsque survient la mort, tout le contexte de cette vie sombre dans l'oubli.

La mort se résume à un sommeil de neuf (9) mois environ, le temps requis au façonnement d'un nouveau corps offert selon nos désirs par les lois de la nature, par l'intermédiaire d'une mère particulière.

Il s'agit tout simplement de changer la nature de nos désirs pendant l'existence actuelle, en notre corps présent, par un savoir que Dieu nous transmet par l'intermédiaire de son serviteur authentique, le maître spirituel. Ce savoir peut être reçu à n'importe quelle étape de la vie, même quelques instants avant la mort, mais la procédure normale consiste à se voir ainsi formé depuis la plus tendre enfance.

Pour éviter le danger de gâcher la vie humaine et de s'attacher à des illusions, on doit, dès l'âge de cinquante ans voire plutôt, prendre conscience de la mort qui approche. Il faut donc s'y préparer en vue d'une meilleure vie future. En d'autres termes, il s'agit de détacher le mental des préoccupations matérielles et de le fixer sur le Seigneur.

Nous devons nous abandonner à Dieu, et le servir avec amour et dévotion. Seule cette voie, simple au demeurant, pourra nous conduire vers le plus haut stade de la perfection spirituelle, vers Dieu, en son royaume absolu et éternel. La plus haute

Facebook

Visiteurs

1580681

Visiteurs en Ligne

1580681





Visiteurs par pays