Paroles de sagesse, la sagesse de Dieu
Page 168 sur 527

Logos 156

Aller au tableau des logos


En vérité, ceux qui bénéficient de conditions de vie privilégiées, doivent considérer que tous les biens qu'ils possèdent leur ont été donnés par Dieu, la Personne Suprême.

De telles richesses doivent être utilisées au service du Seigneur à travers des sacrifices accomplis pour sa satisfaction. Voilà comment il faut faire usage des biens et des richesses. En effet, nul ne peut obtenir le pouvoir, la puissance, la richesse, l'opulence, une bonne naissance, un corps attrayant ou une bonne éducation, sans la miséricorde du Seigneur Suprême. Par suite, ceux qui possèdent de tels avantages doivent montrer leur gratitude au Seigneur en l'adorant et en Lui offrant tout ce qu'ils ont reçu de Lui.

Qu'une famille, un peuple ou une civilisation fasse ainsi preuve de reconnaissance, et le lieu où ils sont établis devient presque identique au monde spirituel, libre de l'influence des trois sortes de souffrances propres à l'univers matériel ; celle qui est issue du corps et du mental, celle que provoquent les catastrophes naturelles et celle qui vient des autres êtres. A l'heure actuelle, la Conscience de Dieu se donne pour mission de permettre à tous de reconnaître la suprématie de l'Eternel Suprême. Tout ce que l'on possède doit être tenu pour un don du Seigneur, obtenu par sa grâce. Chacun doit donc participer au service de dévotion en pleine conscience de Dieu. Si l'on désire être heureux et paisible, quel que soit son statut, en tant qu'homme marié, citoyen ou représentant de l'humanité, on doit promouvoir le service de dévotion pour le plaisir du Seigneur. Telle est la perfection de l'existence.


Logos 157

Aller au tableau des logos


En vérité, ne faire qu'Un avec le Seigneur Suprême signifie avoir le même intérêt que Lui.

Il ne s'agit nullement de devenir aussi grand que Lui, c'est là chose impossible ; jamais la partie n'égale le tout, et l'être spirituel demeure toujours un fragment infime du Seigneur Suprême. Par conséquent, son unité avec le Seigneur vient de ce qu'il partage l'intérêt du Seigneur.

Le Seigneur désire que tous les êtres pensent à Lui de façon constante, deviennent ses dévots et L'adorent en toutes circonstances. Dieu désire voir tous les êtres penser à Lui. Tous doivent offrir leur hommage à Dieu. Telle est la volonté du Seigneur Souverain, et il est du devoir du sage de s'efforcer de combler son désir. Or, comme le Seigneur est illimité, son désir l'est également. Il n'y a donc pas d'interruption ni de limite dans le service de l'être saint envers Dieu.

Facebook

Visiteurs

1574481

Visiteurs en Ligne

1574481





Visiteurs par pays