Dieu, révélation de l'initié de la voie 13
Page 9 sur 93

Certaines religions asiatiques, parlent de DIEU en terme élogieux, et le décrivent ainsi :
ETRE représentant la puissance, « l’absolu » en tant que source de l’univers, le principe
premier. ENTITE SPIRITUELLE, ETRE INFINI, éternel, ineffable, présent au sein de toutes
les créatures.
Si je pénètre en profondeur dans la philosophie ou la cosmogonie des religions asiatiques, je
me rends compte que les hommes de cette région géographique ont cherché très tôt à mieux
connaître DIEU, la seule et réelle divinité, en pénétrant sa réalité.
Il est encore précisé ceci :
ENTITE DIVINE, à la fois stable et parfaite, immanente et transcendante, de qui est issu le
principe créateur de toute chose, dont la matière elle-même.
C’est de cette force créatrice, qu’émergèrent les différentes particules et éléments qui
donnèrent naissance à l’univers binaire qui est le nôtre, à la fois visible et invisible, ou matière
et anti matière, s’interpénètrent pour n’en former qu’un, tout en ayant deux faces autonomes
et distincts ou grouille la vie.
Le principe créateur a également mis en place la source de la connaissance ou émanation du
savoir universel, celle relative à la conscience universelle et celle relative au mental. Etant
entendu que l’âme humaine est issue directement du DIEU SUPREME.
L’hindouisme apporte cette touche précise, comme pour appuyer mes propos :
DIEU SOUVERAIN, auquel nulle définition ne sait convenir. C’est un seigneur actif et
inactif, intérieur et extérieur.
La fin de cette définition me fait penser aux paroles cachées du CHRIST, révélées à l’apôtre
Thomas.
Pourquoi lavez-vous l’extérieur de la coupe ?
Ne comprenez-vous pas que celui qui a fait l’extérieur est aussi celui qui a fait l’intérieur de la
coupe.
Ce qu’il y a de remarquable dans ces écrits, c’est cette profondeur, cette justesse, cette
approche réelle de DIEU. Les prêtres de cette période reculée, ceux qui initièrent cette
religion aux hommes, commencèrent à décrire le DIEU SOUVERAIN tel qu’il est et
prouvèrent ainsi qu’ils étaient très proches de lui, étant en quelque sorte les premiers à l’avoir
approché d’aussi près.
C’est vrai qu’il s’agit d’une donnée difficilement pénétrable, compréhensible pour le commun
des mortels. Ils n’étaient vraiment pas loin de décrire DIEU dans sa réalité et dans sa
plénitude. Les hommes, incapables de pénétrer ce mystère et donc de s’y référer, ont préféré,
soit par simplicité ou pour justifier leurs actions, soit par commodité, s’arrêter aux portes du
compréhensible en acceptant l’inexistence d’ETRES SUPERIEURS, qu’ils appelleront
DIEUX. Nous trouvons ainsi :
Le DIEU créateur du ciel et de la terre.
Le DIEU détenteur du savoir universel, des secrets divins.
Le DIEU SUPREME.

Facebook

VISITEURS

1328856

VISITEURS EN LIGNE

1328856





Visiteurs par pays