La science spirituelle pure
Page 157 sur 692

Ce que nous avons fait, nous sera fait.

Dieu exauce nos désirs et sanctionne nos actes.

Lorsqu’un chasseur ou un sacrificateur d’abattoir font souffrir des animaux, ils devront en rendre compte.

En blessant un animal ou un être humain, en les laissant à moitié morts, le chasseur, le sacrificateur d’abattoir ou le meurtrier, les font souffrir. Lorsque consciemment ils les font souffrir inutilement en ne les tuant qu’à moitié, ils se rendent coupable d’un très grave péché. Ils devront donc eux aussi souffrir de la même façon par mesure de représailles. (Telle est la loi du karma)

Faire souffrir inutilement un autre être vivant, humain ou animal, vaut d’être à coup sûr puni par les lois divines, les lois de la nature, en ayant à subir une souffrance équivalente. Le chasseur ignorant aura beau dire ignorer les lois divines, il aura quand même à souffrir des conséquences de ses péchés. Que dire alors de l’homme d’aujourd’hui, qui tue régulièrement de nombreux animaux dans les abattoirs pour maintenir sa prétendue civilisation et se délecter les papilles. Il ne peut estimer les souffrances qui l’attendent.

Les êtres humains aujourd’hui se considèrent très avancés dans le domaine de l’éducation, mais ils ne connaissent rien des lois rigoureuses de la nature, issues des lois divines qui prévalent sur celles des hommes et cela, dans tout le cosmos matériel. Les lois de la nature veulent que quiconque ôte la vie à un être vivant, subisse la même chose, la vie lui sera aussi ôtée. Il est difficile d’imaginer les souffrances qui attendent les éleveurs, les propriétaires et les employés des abattoirs, non seulement dans la vie actuelle déjà, mais à coup sûr dans la prochaine.

Ni vivre, ni mourir n’est souhaitable à un chasseur ou à un meurtrier. S’il vit, ses actes pécheurs continuent de s’accumuler et lui préparent une prochaine vie encore plus remplie de souffrances. S’il meurt, il commence immédiatement à subir son châtiment. Voilà pourquoi il lui est recommandé de ne pas vivre, ni mourir.

Il est du devoir du serviteur de Dieu de veiller à ce que personne ne souffre à cause de ses actes pécheurs. Krishna, Dieu, La Personne Suprême nomme ceux qui vivent dans l’ignorance du véritable savoir spirituel, de Dieu, et des données relatives à la vérité, de fourbes à l’esprit obscurci, expression indiquant que, bien que superficiellement instruits, leur savoir leur est extorqué par l’énergie d’illusion qui s’apparente à Satan. De telles personnes sont de nos jours à la tête de la société. Ce sont des aveugles qui conduisent d’autres aveugles, tous finiront par s’égarer et par tomber dans une fosse. Ceux qui suivent de tels dirigeants devront eux aussi connaître des souffrances illimitées dans le futur. De nos jours, les hommes soi-disant civilisés tuent chaque jour des milliers d’animaux pour la seule satisfaction de leur

Facebook

VISITEURS

1574571

VISITEURS EN LIGNE

1574571





Visiteurs par pays