Ne tuez pas, et ne mangez pas la chair des animaux
Page 6 sur 64

L’ordre de la Trappe, dès sa fondation au 17e siècle, s’opposa rigoureusement à la consommation de la viande, des œufs et des autres aliments d’origine animale. Cette règle fut relâchée par le Concile du Vatican de 1965, mais la plupart des Trappistes adhèrent encore à l’enseignement originel sur le végétarisme.

Aujourd’hui, l’église Adventiste du Septième Jour recommande fortement le végétarisme à ses membres, s’appuyant sur les enseignements de la Bible. Même si la majorité des chrétiens sont non végétariens, nombreux sont ceux qui le deviennent et qui peuvent faire des déclarations similaires à celles de John Wesley (1703-1791), le fondateur du méthodisme, qui avait dit : « Je remercie Dieu, car depuis que j’ai laissé la viande et le vin, je suis libéré de toutes maladies physiques ».

En dehors de l'Inde, les cathares [qui vécurent entre le Xème et le XIIème siècle] étaient en France la première communauté végétarienne. Ils prétendaient être les vrais disciples des apôtres.

La religion des cathares, le catharisme, le véritable christianisme d'après eux, veut dire les purs, les parfaits, les purifiés. Les cathares étaient végétariens. Ils ne mangeaient pas de viande, car ils savaient que les animaux avaient une âme. Ils avaient interdit le massacre de tous les animaux, quels qu'ils soient, et protégeaient toutes vies animales, terrestres et aquatiques, ainsi que les végétaux.

Même Bouddha apporte cette précision :

« Que le disciple s’abstienne de toute viande, afin de ne pas causer de frayeurs aux autres entités vivantes. L’homme sensé ne se nourrit pas de viande. Il se peut que dans le futur, des insensés prétendent que j’ai approuvé la consommation de la viande, mais sachez que je n’ai pas permis, je ne permets pas et je ne permettrai jamais à personne de se nourrir de chair animale. En tous temps et en tous lieux, c’est inconditionnellement interdit pour tous ».

Enseignement de l’Eternel Suprême.

Dieu éprouve pour tous les êtres vivants, les êtres humains, les animaux et les végétaux, un égal amour. Nous ne sommes pas le corps de matière dans lequel nous résidons, mais des entités spirituelles appelées aussi âmes spirituelles. Nous nous sommes incarnées dans un corps humain, animal ou végétal, en fonction de nos actes commis dans notre vie antérieure, conséquence de notre karma respectif.

Tous les animaux ont une âme ainsi que tous les végétaux, et à ce titre nous devons les protéger. Voilà la raison majeure pour laquelle l’Eternel Suprême interdit d’ôter la vie à un être humain et à un animal, et nous demande expressément de ne pas

Facebook

VISITEURS

1574493

VISITEURS EN LIGNE

1574493





Visiteurs par pays