Apprenons à connaître l’Eternel
Page 52 sur 188

Le Seigneur Krishna est descendu dans le monde des mortels par sa puissance interne. Il est venu dans sa forme éternelle qui sied tout à fait à ses divertissements. Quant à ces divertissements, ils ont fait l'émerveillement de tous, même de ceux que rendait fiers leur propre opulence, et jusqu'au Seigneur Lui-même en tant que maître de Vaikuntha, le monde spirituel. Ainsi son corps spirituel représente-t-il l'ornement d'entre les ornements.

Comme le confirment les hymnes védiques, le Seigneur Suprême excelle tous les êtres vivants dans tous les univers du monde matériel. Il est le plus grand d'entre tous. Nul ne peut le surpasser ni même l'égaler en richesse, en puissance, en renommée, en beauté, en savoir ou en renoncement. Lorsque Sri Krishna était présent en notre univers, Il ressemblait à un humain car son apparence était tout à fait appropriée à ses divertissements dans le monde des mortels. Il ne vint pas au sein de la société des hommes dans sa forme de Vaikuntha, dotée de quatre bras, car elle ne se prêtait pas à ses divertissements. Cependant, bien qu'Il soit venu sous des traits humains, nul n'a jamais pu l'égaler en l'une ou l'autre des six caractéristiques attirantes de sa Personne. Chacun en ce monde est plus ou moins fier de ses attraits, mais lorsque Sri Krishna évoluait parmi les hommes, Il surpassait tous ses contemporains, et ce, dans l'univers entier.

En vérité, les divertissements du Seigneur ne connaissent jamais de cesse, pas plus que le soleil ne quitte le firmament. Le soleil, en effet, se maintient toujours sur son orbite, mais il est parfois visible et parfois invisible à nos yeux limités. De même, les divertissements du Seigneur se déroulent toujours dans un univers ou dans un autre. Lorsque Krishna disparut du royaume spirituel de Dvaraka, il ne s'agissait d'une disparition qu'aux yeux des gens qui se trouvaient là à ce moment. Il ne faut pas commettre l'erreur de juger le corps spirituel du Seigneur en tout point adapté à ses divertissements dans le monde des mortels, comme inférieur en quoi que ce soit à ses différentes manifestations sur les Vaikunthalokas, les planètes spirituelles. De fait, les corps qu'Il manifeste dans l'univers matériel sont absolus, dans le sens que ses divertissements à l'intérieur du monde des mortels révèlent une miséricorde plus grande que celle dont Il fait preuve sur les planètes Vaikunthas, spirituelles. Sur les Vaikunthalokas (les planètes spirituelles), le Seigneur montre beaucoup de miséricorde aux âmes libérées, mais au cours de ses divertissements dans le monde des mortels, Il accorde sa grâce même aux âmes déchues, à jamais conditionnées. De plus, les six séductions dont Il se pare dans le monde des mortels par le jeu de sa puissance interne sont rares même sur les Vaikunthalokas. Tous ses divertissements sont manifestés non par l'énergie matérielle mais bien par son énergie spirituelle. L'excellence de sa danse rasa, à Vrindavana, et de sa vie d'époux, avec plus de seize mille femmes, émerveille même Narayana à Vaikuntha, et à plus forte raison les êtres de ce monde. Ces divertissements captivent même les avatars du Seigneur tels que Sri Rama, Nirsimha et Varaha. Son excellence en toute chose est à ce point supérieure que ses divertissements reçoivent l'adoration même du Seigneur de Vaikuntha, Lui qui ne diffère en rien de Krishna.

Facebook

VISITEURS

2160168

VISITEURS EN LIGNE

2160168





Visiteurs par pays