Messages divins
Page 9 sur 38

Je dois dire qu’à ce moment là, j’ai eu peur, même s’il n’y avait aucune raison valable, car je
ne voyais pas ce que j’avais fait de répréhensible.
Toujours en silence, je me suis mit à les suivre, l’un devant et l’autre derrière moi. L’un d’eux
avait en main, une sorte de téléphone portable. Nous avons longé à nouveau le couloir aux
appendices, puis tourné sur la gauche juste avant les deux portes vitrées qui, il devenait de
plus en plus évident pour moi, donnaient dans des bureaux spéciaux auxquels n’ont pas
accès ceux qui n’y sont pas conviés.
Entouré des deux hommes dont je suivais les pas, je me suis rendu compte que nous
marchions calmement, sans empressement. Le chemin que nous suivions, après avoir longé
un petit couloir, a abouti sur le coté extérieur gauche du bâtiment, et donnait dans un jardin.
J’ai continué à les suivre, tournant légèrement à droite, et marchant sur un chemin pavé, car
de part et d’autre de ce dernier, la terre travaillée était semée de plantes et de fleurs
diverses. Dans ce grand jardin, il y avait de grands arbres.
En longeant la petite allée, nous sommes arrivés à une sorte d’intersection. Ne sachant pas
quelle direction prendre, alors que l’un des deux guides était devant moi et que je n’avais
qu’à le suivre, je me suis retourné et ai demandé à celui qui me suivait, où je devais aller.
Ce dernier m’a fait signe de m’arrêter et d’attendre.
Ce jardin ce trouvait à l’arrière du bâtiment, et de l’endroit où je me trouvais, j’ai pu me
rendre compte qu’il était immense. A vrai dire, dans l’état ou j’étais, apeuré sans doute sans
raison, je n’ai pas vraiment pris soin de regarder avec attention ce lieu. Par contre il faisait
très beau, un soleil resplendissant mettait un peu de gaité.
Les deux hommes étaient calmes, silencieux, et se tenaient à distance de moi. Je me
demandais ce que je faisais là, et ne comprenais pas non plus pourquoi nous nous étions
arrêtés.
Devais-je rencontrer quelqu’un ?
Si oui, dans quel but ?
Manifestement je ne devais pas non plus revoir les deux enfants.
Pourquoi ?
Tout en attendant, nous nous sommes tous trois mis à parler de choses et d’autres,
conversation sans grand intérêt, question de ma part, d’égayer l’atmosphère, en attendant
toujours là, je ne sais quoi.
Nous plaisantions, et le sourire des deux hommes devaient m’enlever toute frayeur. J’étais
désormais plus calme, plus détendu et rassuré, mais mes questions demeuraient sans
réponses.
Où étais-je ?
Que faisais-je là ?
Que ce passait-il ?
Où étaient passés les deux enfants ?



Analyse du message divin.

A l’évidence ce bâtiment semble être le lieu où se rendent les entités spirituelles ayant
quitté le plan terrestre, après s’être séparées de leur corps, au décès de ce dernier. C’est en
fait la porte d’accès à l’univers spirituel, la frontière en quelque sorte, entre l’univers
matériel binaire, et l’univers spirituel, donnant accès à la zone de transition.

Facebook

VISITEURS

1328859

VISITEURS EN LIGNE

1328859





Visiteurs par pays