Paroles de sagesse, la sagesse de Dieu
Page 208 sur 527

Le Seigneur ajoute : « Je ne me montre jamais aux sots ni aux insensés ; par ma puissance interne Je suis pour eux voilé. Ce monde égaré ne me connaît donc point, Moi le Non-né, l'Impérissable. »

L'Eternel Suprême ne se révèle et ne se montre qu'à ceux et celles qui s'abandonnent à Lui, et qui le servent avec amour et dévotion. Voilà pourquoi les êtres humains se demandent où est Dieu et vont même, par ignorance, jusqu'à dire qu'il est mort ou qu'Il n'existe pas.


Logos 223

Aller au tableau des logos


Naturellement il faut s'entraîner à servir Dieu avant d'être terrassé par la mort, mais le parfait sage, c'est-à-dire le serviteur de Dieu, meurt absorbé dans une méditation toute spirituelle, en pensant à Krishna, l'Eternel Suprême.

En vérité, l'être saint qui a vécu en phase avec Dieu ne sent pas que son corps matériel se sépare de son âme, car cette dernière se retrouve aussitôt dans le monde spirituel. L'âme n'entre pas à nouveau dans le sein d'une mère matérielle, mais retourne à Dieu, en sa demeure originelle. La voie du service d'amour et de dévotion offert au Seigneur, est la plus élevée qui soit. Voilà pourquoi le Seigneur dit :

« De tous les sages, celui qui, avec une foi totale, demeure toujours en Moi et M'adore en Me servant avec amour, celui-là est le plus grand et M'est le plus intimement lié. »

L'être saint pense toujours à Krishna, Dieu, si bien qu'à l'instant de la mort, il peut très facilement se transporter dans le royaume de l'Eternel Suprême, sans même connaître les affres de la mort.


Logos 224

Aller au tableau des logos


Si quelqu'un médite sur le Corps transcendantal de l'Eternel Suprême, le Seigneur le protège naturellement contre toutes sources de crainte, et même contre le danger imminent de la mort.

Tous les êtres sont assurés de mourir, car personne n'échappe à la mort, qui n'est qu'un aspect de Dieu, la Personne Suprême. Cependant, celui qui devient un serviteur (ou une servante) de Dieu n'est plus destiné à mourir d'après la limite qui lui est fixée pour son existence. Chaque existence est limitée dans le temps, mais la longévité du serviteur ou de la servante de Dieu peut être augmentée par la miséricorde du Seigneur, Lui qui peut neutraliser les suites de notre karma. Le serviteur et la servante de Dieu ne subissent pas les lois du karma. Aussi, même la mort qui leur était destinée à un moment donné peut être évitée par la miséricorde, immotivée du

Facebook

Visiteurs

1578239

Visiteurs en Ligne

1578239





Visiteurs par pays