Paroles de sagesse, la sagesse de Dieu
Page 197 sur 527

Bien qu'ignorants, les gens font appel à des hommes tout aussi aveugles qu'eux pour les diriger, si bien que les uns et les autres s'exposent à une condition misérable. Ainsi un aveugle guide-t-il un autre aveugle vers le précipice.


Logos 205

Aller au tableau des logos


Le Seigneur dit : « Celui qui désire sérieusement retourner auprès de Dieu, en sa demeure originelle, doit considérer la miséricorde du Seigneur Souverain comme le bien ultime et le but premier de l'existence. Qu'il s'agisse d'un père éduquant ses fils, d'un maître spirituel guidant ses disciples, ou d'un roi conseillant ses sujets, chacun doit instruire les siens comme Je l'ai fait avec vous. Et même si le disciple, le fils ou le sujet se montre parfois incapable de suivre les instructions, il faut néanmoins continuer à l'instruire sans se mettre en colère. Quant aux ignorants qui se livrent à des actes vertueux ou impies, il faut d'une manière ou d'une autre les faire participer au service de dévotion ; en outre, ils doivent toujours éviter l'action intéressée. Que gagnerait-on à assujettir à des activités karmiques un disciple, un fils ou un citoyen qui est privé de vision spirituelle ? On agirait comme celui qui conduit un aveugle vers un puits profond et l'y fait tomber ».

Le Seigneur ajoute : « Que le sage ne trouble pas les ignorants attachés aux fruits de leurs actes. Ils ne doivent pas être encouragés à l'inaction, mais plutôt à imprégner chacun de leurs actes d'amour et de dévotion. »


Logos 206

Aller au tableau des logos


Le Seigneur dit : « Lorsque l'influence de l'ignorance recouvre l'âme individuelle, elle ne peut comprendre la nature de l'être infinitésimal ni celle de l'Etre Suprême ; son mental est alors accaparé par l'action intéressée. En conséquence, à moins qu'elle ne développe son amour pour le Seigneur Suprême, qui n'est autre que Moi-même, elle n'est certainement pas libérée des transmigrations successives ».

Lorsque le mental est souillé par l'action intéressée, l'être individuel aspire toujours à une meilleure situation matérielle. En général, tout le monde travaille avec acharnement, jour et nuit, pour améliorer sa condition économique. Et même lorsque l'être vivant possède la connaissance des rites religieux, il se tourne vers les planètes édéniques, ignorant que son intérêt réel consiste à retourner auprès de Dieu, en sa demeure originelle. S'il reste sur la voie de l'action intéressée, il doit errer dans tout l'univers au sein de différentes formes et espèces. A moins d'entrer en contact avec un dévot du Seigneur, un maître spirituel authentique, personne ne peut s'attacher au service du Seigneur. La connaissance de Dieu ne s'acquiert qu'au bout de nombreuses vies.

Facebook

Visiteurs

1574443

Visiteurs en Ligne

1574443





Visiteurs par pays