Paroles de sagesse, la sagesse de Dieu
Page 489 sur 527

Logos 444

Aller au tableau des logos


En vérité, tous les êtres vivants, humains, animaux et végétaux, en tant qu'êtres spirituels incarnés dans ces divers corps sont à l'origine issus de la même source Divine, Dieu. Ils appartiennent tous à l'énergie marginale du Seigneur.

Voilà pourquoi nous devons apprendre à voir tous les êtres qui nous entourent comme autant d'âmes spirituelles, des fragments et parties infimes du Seigneur Suprême, incarnées dans des corps différents.

Le Seigneur dit : « Tous les êtres sont des fragments de Ma Personne. L'affection qu'ils ressentent pour Moi vient naturellement, et Je l'accueille avec grande joie ».

L'être saint doit offrir ses respects à tout être uni au Seigneur par une relation personnelle, parce qu'à l'origine de toutes choses, tous les êtres ont une relation spécifique et particulière avec le Seigneur. En tant que fragments infimes de sa Personne, nous devons nous efforcer de les voir tous d'un œil égal, sur le plan spirituel.

En vérité, le sage érudit voit d'un même œil le vertueux et le paria, aussi bien que le porc, le chien, la vache ou le brin d'herbe. Ses yeux ne s'arrêtent pas au corps, qui n'est qu'une enveloppe externe de l'âme. Il ne voit pas le vêtement du sage, celui de l'être humain, de la vache, du porc ou du brin d'herbe, il perçoit directement l'âme spirituelle, qui est une partie intégrante du Seigneur Suprême, qui réside dans ses différents corps.

Il existe des différences corporelles entre les diverses variétés d'êtres vivants, mais l'être saint ne doit pas faire de distinction entre les êtres sur cette base. Il doit acquérir la vision de ce que l'âme individuelle, que chacun de nous est, et l'Âme Suprême se trouvent toutes les deux également présentes en chaque corps et dans toutes les espèces.

Voilà pourquoi nous ne devons faire aucun mal à tous les êtres vivants, humains, animaux et végétaux, et tous les aimer d'un égal amour, d'un amour inconditionnel. En outre, nous devons protéger tous les animaux et tous les végétaux, et comprendre que nous n'avons aucun ennemi, et que sur le plan spirituel nous sommes tous égaux.

Le Seigneur précise : « A travers le feu brûlant de la mort, Je suscite une peur redoutable en quiconque établit la moindre distinction entre lui-même et les autres êtres du fait de différences externes [corporelles] ».

Facebook

Visiteurs

1578209

Visiteurs en Ligne

1578209





Visiteurs par pays